Enfance abandonnée : 3ème salon de la Kafala à Casablanca

Enfance abandonnée : 3ème salon de la Kafala à Casablanca

La 3ème édition du Salon de la petite enfance et de la Kafala se tiendra les 6 et 7 octobre au Complexe culturel Anfa à Casablanca. Cet événement organisé par l’Association Bébés du Maroc vise, en premier lieu,  à sensibiliser les Marocains à l’importance de la prise en charge des bébés privés de leurs familles dans le cadre de la kafala. Il est aussi question de vulgariser la procédure de la Kafala, trop longue et compliquée et de clarifier aux familles concernées les démarches à suivre. Ce salon sera  l’occasion de présenter les recommandations issues des travaux du Collectif de la Kafala créé suite à l’organisation des deux premières éditions de cet événement. Durant ces deux jours, les participants pourront assister à plusieurs  conférences  portant notamment sur l’état des lieux des enfants abandonnés au Maroc, la procédure de la Kafala. Une conférence sera consacrée spécialement  aux témoignages des familles étrangères kafiles. Chaque année, de nombreux bébés sont abandonnés à la naissance. Selon l’étude «Le Maroc des mères célibataires» de l’association Insaf, 153 bébés naissent  hors mariage, chaque jour et 24 d’entre eux sont abandonnés. Une étude plus ancienne menée conjointement par la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance et l’UNICEF en 2009 avait révélé que le nombre d’enfants abandonnés s’élevait en 2008 à 4.554  soit 1,3% du total des naissances en cette année. En considérant que tous les abandons ne sont pas comptabilisés, ce taux a été réévalué à 2% du total des naissances du pays, soit 6,480 enfants abandonnés à la naissance en 2008. Outre la kafala, l’Association Bébés du Maroc recommande plusieurs mesures pour lutter contre ce phénomène notamment  l’accompagnement et l’insertion des mères, la mise en place de structures d’hébergement mères- enfants, l’intégration des pères  dans la prise en charge de l’enfant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *