Enfance abandonnée : un premier salon de la kafala au Maroc

Enfance abandonnée : un premier salon de la kafala au Maroc

Le premier Salon de la petite enfance et de la kafala se tiendra du 1er au 3 octobre au Vélodrome de Casablanca. Un événement organisé par le 1er portail de la petite enfance «Bébés du Maroc» en partenariat avec la Jeune chambre internationale du Maroc( JCI) et l’Entraide Nationale. «Ce salon a pour objectif de sensibiliser les Marocains à l’importance de la prise en charge des bébés privés de leurs familles dans le cadre de la kafala qui constitue la meilleure solution pour le bien-être de l’enfant», déclare à ALM, Asmaa Benslimane, coordinatrice générale du salon. Et de poursuivre «Nous voulons que les Marocains prennent conscience du problème de l’abandon des enfants. Ce salon sera destiné à vulgariser la procédure de la kafala et clarifier aux familles concernées les démarches à suivre». Afin de garantir un impact important sur tout le territoire marocain, Bébés du Maroc a signé une convention de partenariat avec la JCI pour faire de la journée du 3 octobre 2010 la première Journée nationale de la petite enfance et de la kafala où dans chacune des huit villes (Tanger, Fès, Meknès, Rabat, Casablanca, Marrakech, Agadir et Ouarzazate), sera organisée une action au profit des bébés abandonnés. Chaque année, de nombreux bébés sont abandonnés à la naissance. Et pour preuve. Selon une étude récente menée conjointement par la Ligue marocaine pour la protection de l’enfance, le nombre d’enfants abandonnés s’élevait en 2008 à 4.554, soit 1.3% du total des naissances en cette année. En considérant que tous les abandons ne sont pas comptabilisés, ce taux a été réévalué à 2% du total des naissances du pays, soit 6.480 enfants abandonnés à la naissance en 2008. Le salon sera axé sur deux grands volets : juridique et médical. S’agissant du premier volet, divers thématiques seront abordées à travers plusieurs ateliers : adoption et kafala entre droit et religion musulmane, la procédure de la kafala avec témoignages de parents adoptifs ainsi que le rôle de la société civile dans la protection de la petite enfance. Quant au volet médical, 12 ateliers seront organisés sur plusieurs thématiques: diabète de l’enfant, les maladies génétiques chez l’enfant, la prévention des accidents domestiques, comment nourrir son enfant ? l’intérêt de l’allaitement maternel, le suivi médical de la grossesse, les malformations du pied chez le nouveau – né, la kinésithérapie respiratoire, la bonne santé des dents de lait… Le phénomène de l’abandon des bébés se prévient et se corrige au moyen d’une stratégie qui vise à maintenir dans la mesure du possible, le lien mère-enfant conformément à la Convention de la Haye et ce par plusieurs moyens, à savoir l’orientation et l’accompagnement des futures mères, l’insertion économique et familiale des mères , la mise en place de structures d’hébergement mères-enfants. Ce phénomène se corrige également par la kafala de l’enfant et l’intégration des pères dans la logique de prise en charge de l’enfant.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *