Enfance : Le Maroc engagé

SAR Lalla Meryem, représentante personnelle de SM le Roi Mohammed VI aux travaux de la session, tenue du 8 au 10 mai au siège de l’ONU à New York, a pris part à la séance de clôture du sommet qui s’est soldé par l’adoption d’une déclaration en dix points et d’un plan d’action définissant, entre autres, les objectifs et les stratégies à mettre en oeuvre pour relever les défis auxquels font face les jeunes générations et améliorer la situation de millions de jeunes, notamment dans les domaines de l’éducation et de la santé.
A travers ce document, intitulé «un monde digne de l’enfant», la communauté internationale se lance le défi de sortir des centaines de millions d’enfants de la pauvreté en l’espace d’une génération et de veiller à les protéger contre des phénomènes relativement nouveaux, comme le virus du sida ou le recrutement militaire forcé des enfants.
SAR la princesse Lalla Meryem avait affirmé l’engagement du royaume du Maroc «à appliquer les dispositions de la déclaration et du plan d’action, issus de ce deuxième sommet, et à les placer en tête de ses préoccupations nationales, en vue de préserver la paix et la sécurité dans l’intérêt de cette génération et des générations futures». La princesse a également déploré que des enfants de par le monde continuent à subir des souffrances et à vivre dans des conditions exceptionnelles «en raison des sanctions imposées et des conflits armés, comme c’est le cas pour les enfants de Palestine et d’Irak dont le droit fondamental à la vie est menacé». Elle s’est élevée contre l’exploitation des enfants à des fins commerciales, qui préoccupe le Maroc, rappelant que le royaume, qui a signé et ratifié lors du sommet du millénaire les deux protocoles facultatifs de la convention des droits de l’enfant, témoigne ainsi de son engagement à respecter les dispositions de ces instruments.
A l’ouverture du sommet, SAR Lalla Meryem, avait prononcé devant quelque 70 chefs d’Etat et de gouvernement, un important discours royal appelant les décideurs à élaborer des politiques, des stratégies et des programmes axés fondamentalement sur l’enfant, dans le cadre de mesures préventives. Elle avait également eu, en marge des travaux de la session, une série de rencontres avec les chefs de délégation et participé à plusieurs manifestations parallèles, dont la table ronde sur «la réaffirmation des engagements pris et actions à venir en faveur des enfants».
A cette occasion, SAR Lalla Meryem avait annoncé l’organisation au Maroc avant la fin de l’année et sous le haut patronage royal, d’une importante rencontre euro-méditerranéenne sur «la sécurité humanitaire et les droits des enfants», en collaboration avec l’Unesco, l’OMS et l’Unicef, en vue d’élaborer et de mettre en forme une approche sur le sujet, dans le cadre d’une nouvelle vision. SAR Lalla Meryem, a également pris part au forum des premières dames, chargé de faire le bilan de la campagne «dites oui pour les enfants», animé par Mme Carol Bellamy, directrice générale du Fonds de l’ONU pour l’enfance et les anciennes responsables des agences de l’ONU pour les réfugiés (HCR) et pour les activités de la population (FNUAP).
La princesse a également reçu en audience plusieurs chefs de délégation, notamment les premières dames de l’egypte, du qatar, respectivement mme susanne moubarak et SA Sheikha Mozah Bint Nasser al-Misnad, présidente du conseil suprême pour les affaires de la famille au Qatar, ainsi que MM. Mathieu Kerekou, président du Bénin, Al Afia Ould Mohamed Khouna, Premier ministre de la Mauritanie, Tommy Thompson, ministre de la santé et des services humains des Etats-unis et le Dr Attiya Inayatullah, ministre du bien-être social et du développement du Pakistan. SAR Lalla Meryem a enfin procédé à l’inauguration du nouveau site Internet de la mission permanente du Maroc auprès des Nations unies.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *