Enfance : Plus de protection

Les participants à cette rencontre ont plaidé pour l’accélération de la mise en place du "Code de la protection de l’enfant" dans le cadre de la finalisation du plan d’action national de réinsertion, d’éducation et de protection des enfants à la rue (PREPER). Ces participants ont mis en exergue, au niveau juridique, l’importance des mesures accompagnatrices pour activer les lois actuelles (code de la famille, la scolarisation obligatoire, le code du travail), mettre en place un cadre juridique organisant l’action des éducateurs et des éducateurs spécialisés qui travaillent avec les enfants de la rue et une loi portant sur le statut des assistantes sociales, et élaborer un cadre organisationnel pour les établissements et centres d’accueil dédiés aux enfants de la rue.
Au niveau du diagnostic de l’état actuel, ils ont appelé à l’exploitation des données et études disponibles sur le phénomène des enfants de la rue, la réalisation d’études sur les villes cibles et le renforcement du PREPER par la détermination exacte du nombre de ces enfants, des zones cibles et du nombre des encadrants.
Au niveau de la formation, ils ont appelé à définir les besoins de formation au profit de ceux qui travaillent dans ce secteur, à mettre en place des programmes spécialisés, à réviser les programmes de formation dédiés aux assistantes sociales, à renforcer la formation continue au profit des éducateurs spécialisés et à élaborer des cours au profit des enfants de la rue. Afin de mobiliser les partenaires, les participants ont relevé l’importance du rôle de la famille, considéré que le passage par des institutions n’est qu’une période de transition pour ces enfants et appelé à la restructuration des familles des enfants (aide aux familles nécessiteuses).
Au niveau des établissements scolaires et de formation, les participants ont appelé à activer la Charte nationale de la formation et de l’éducation, particulièrement ses aspects relatifs à la scolarisation obligatoire pour les enfants de la rue par l’ouverture de l’école sur son environnement, insistant sur le rôle primordial des ONG oeuvrant dans ce domaine.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *