Enfants handicapés : sollicitude royale

Enfants handicapés : sollicitude royale

Sa Majesté le Roi Mohammed VI a présidé, samedi 1er avril 2006 à Casablanca, la signature d’une convention pour l’intégration scolaire des enfants handicapés et ce à l’occasion du 4ème Festival national des enfants aux besoins spécifiques inauguré d’ailleurs par le Souverain.
Cette convention, signée entre la Fondation Mohammed V pour la solidarité, le ministère de l’Education nationale, le ministère de la Santé et le secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées, fixe le cadre de coopération entre ces trois partenaires pour des actions communes visant à offrir une meilleure scolarisation à cette catégorie sociale. Il s’agit notamment d’offrir aux enfants handicapés des prestations scolaires et médicales adéquates et adaptées. Il est aussi question de la mise à niveau des espaces éducatifs, d’une meilleure formation des personnels qualifiés et de plus de moyens aux associations travaillant dans le domaine. Mieux encore, les enfants handicapés pourront bénéficier des prestations de comités médicaux spécialisés dont la mise en place est prévue par cette convention. Plus concrètement encore, la convention stipule la construction, chaque année, de 200 classes intégrées pour les enfants handicapés pour palier le manque qu’accuse le Maroc en la matière. Selon Zoulikha Nasri, membre du Conseil d’administration de la fondation Mohammed V pour la solidarité, seuls 30 % des 230.000 enfants handicapés que compte le Maroc ont accès actuellement aux prestations d’écoles et d’établissements spécialisés.
Cette convention a été élaborée sur la base de plusieurs éléments de terrain et notamment l’enquête nationale sur le handicap et les personnes handicapées préparée par le secrétariat d’Etat chargé de la Famille, de l’Enfance et des Personnes handicapées.
Avant de présider la signature de cette convention, Sa Majesté le Roi Mohammed VI a inauguré le 4ème Festival national des enfants aux besoins spécifiques que le Souverain patronne d’ailleurs pour cette édition.
Ce festival, qui devait baisser le rideau dimanche 2 avril 2006, a réuni nombre d’associations, marocaines et étrangères, œuvrant dans le domaine. Outre les efforts de sensibilisation aux ONGs, c’est une occasion pour les experts de débattre des grandes problématiques du handicap et réfléchir aux moyens de les aplanir.
Le Souverain a d’ailleurs remis, le même samedi, le trophée 2006 à l’ONDA (Office national des aéroports) pour ses efforts en matière d’infrastructures d’accessibilité. Sa Majesté le Roi a également remis la médaille 2006 de ce festival à deux ONGs, œuvrant à Rabat et Laâyoune, en matière d’intégration scolaire des enfants handicapés.
La semaine dernière, le Conseil de gouvernement avait adopté le Plan d’action national pour l’enfance (PANE).
Ce plan, fruit de plusieurs mois de travail, définit les actions à mener dans les domaines de la santé, de l’éducation et de la protection des enfants avec une priorité aux enfants aux besoins spécifiques.
Ce plan, élaboré par le département de Yasmina Baddou, prévoit notamment la prise en charge des enfants en situation difficile et faciliter l’accès des enfants aux besoins spécifiques aux structures de santé existantes.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *