Enfants privés de famille : SOS Villages d’Enfants d’Agadir fête ses 10 ans d’engagement

Enfants privés de famille : SOS Villages d’Enfants d’Agadir fête ses 10 ans d’engagement

SOS Villages d’Enfants d’Agadir a fêté mercredi ses 10 ans d’engagement au profit des enfants d’Agadir lors d’une cérémonie tenue en présence des parrains et partenaires locaux.

Actif depuis 1985 au Maroc, SOS Villages d’Enfants est une association indépendante, reconnue d’utilité publique et placée sous la Présidence d’Honneur de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa. L’association a fondé 5 Villages d’Enfants SOS au Maroc. Le village d’Agadir est le dernier à ouvrir ses portes en août 2008. En 2018, il prend en charge 113 enfants. Depuis sa construction, le village a été résolument tourné vers l’extérieur afin de permettre aux enfants de vivre une «vie normale», complètement insérés dans leur environnement. SOS Villages d’Enfants d’Agadir est porté par une communauté engagée, bienveillante et très active, qui a favorisé la prise en charge optimale des enfants vivant en son sein. Des domaines comme l’éducation, le développement personnel ou encore la santé sont pris en charge en grande partie par des bienfaiteurs privés et publics, amis du village.

Par ailleurs, un projet pilote de familles d’accueil a été mis en place par SOS Villages d’Enfants. De nombreuses familles extérieures au village ont ainsi accepté d’être des familles d’accueil pour certains des enfants, leur permettant de créer des attaches encore plus solides avec leur environnement. Une étude d’impact de ce projet a été menée par l’Université Ibnou Zohr d’Agadir. Les recommandations de l’étude ont été présentées lors d’une table ronde ayant pour thème «Quelle nouvelle alternative de prise en charge pour des enfants sans soutien familial?». Selon Béatrice Beloubad, directrice nationale de SOS Villages d’Enfants Maroc, «le bilan du village est très positif.

Plus de 160 enfants ont pu bénéficier de la prise en charge au sein de ce village, mais aussi un bilan positif par rapport à l’engagement des partenaires au niveau local. Dans ce sens 90 enfants sont scolarisés gracieusement dans 37 écoles au niveau de la ville, un réseau de médecins qui s’engage et qui nous aide pour faire baisser les coûts relatifs à la santé, l’appui de l’association des pharmaciens et des autorités locales qui s’intéressent à ce projet notamment la wilaya à travers le programme INDH, le conseil régional et municipal, l’Entraide nationale, ce qui constitue la force de cette région et permet à ce village de trouver sa place et qu’on arrive à donner une prise en charge de qualité grâce à l’engagement des uns et des autres». Plus de 60.000 enfants grandissent aujourd’hui encore sans famille et ont besoin plus que tout d’une prise en charge adaptée. SOS Villages d’Enfants d’Agadir doit, quant à lui, parvenir à l’autofinancement pour pérenniser la prise en charge des enfants qu’il soutient déjà, mais aussi et surtout en accueillir de nouveaux, car c’est là sa vocation.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *