Enfin un centre de pédopsychiatrie au Maroc

Enfin un centre de pédopsychiatrie au Maroc

Une première au Maroc.Le nouveau centre de pédopsychiatrie à l’hôpital Ar-Razi de Salé a ouvert ses portes mercredi 7 juillet. Il était temps qu’une telle structure voit le jour vu l’absence de structure spécialisée dans notre pays. En effet, la seule unité de psychiatrie de l’enfant dans le secteur public se trouve au sein de l’hôpital du CHU Ibn Rochd. Ce nouveau centre a pu être créé grâce à une fructueuse collaboration entre la direction du Centre hospitalier Ibn Sina, l’hôpital Ar-Razi, deux associations hollandaises «De Bascule» et «Pace Maker» ainsi que le CHU d’Amsterdam. Grâce à cette nouvelle unité, des enfants souffrant de troubles psychiatriques vont pouvoir être pris en charge. Au Maroc, un enfant sur dix souffre d’un trouble mental. Qu’il s’agisse d’autisme, d’hyperactivité, de troubles obsessionnels compulsifs, de troubles de l’humeur, d’anxiété, de troubles bipolaires, ces troubles peuvent avoir un retentissement considérable sur le devenir de l’enfant. «Depuis 1987, nous nous occupons des enfants souffrant de maladies psychiatriques à l’hôpital Ar-Razi. Ces derniers étaient pris en charge par des psychiatres plus ou moins formés. A travers la création de ce centre, nous avons voulu réorganiser les consultations. Nous voulons faire de cette unité, un centre de référence», affirme le Pr Jallal Toufik, directeur de l’hôpital Ar-Razi et responsable de ce centre. Côté budget, le Pr. Toufik précise que «La construction, l’aménagement et l’équipement ont nécessité un budget de 9 millions DH. Le centre a été financé par les propres fonds de l’hôpital Ar-Razi et une partie de l’équipement par les Pays-Bas». Cette unité va pouvoir assurer une trentaine de consultations par jour grâce à la présence régulière de trois pédopsychiatres qui ont été formés à la pédopsychiatrie. «Actuellement, nous réalisons un peu plus de 700 consultations par an à l’hôpital et nous espérons effectuer 1.000 consultations annuellement au sein du centre», souligne le directeur de l’hôpital Ar-Razi. Outre cette unité de consultation, il y a lieu de relever le lancement de l’hôpital de jour qui démarrera au début du mois de janvier 2011.A l’absence de structures spécialisées, s’ajoute le manque de spécialistes en la matière. Pour faire face à ce problème de taille, un diplôme interuniversitaire de pédopsychiatrie a été lancé au sein de la Faculté de médecine et de pharmacie de Rabat dont le directeur de formation est le Pr Jallal Toufiq. «Ce diplôme existe depuis un an et demi. La première promotion comptait trois pédopsychiatres et 25 autres personnes seront formées d’ici fin 2011» dit-il .Ces derniers seront opérationnels pour assurer des consultations de pédopsychiatrie aussi bien dans le CHU Ibn Sina que dans les hôpitaux de santé publique. La coopération maroco-hollandaise porte sur la formation et le renforcement des capacités des psychiatres marocains dans le domaine spécifique de la pédopsychiatrie. Dans le but de perfectionner les connaissances en la matière, des vidéo conférences auront lieu chaque semaine ainsi que des ateliers. Le mode de prise en charge thérapeutique qui constitue une alternative à l’hospitalisation classique bénéficiera de l’expertise des spécialistes du CHU d’Amsterdam qui assureront l’accompagnement des spécialistes marocains.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *