Enquête: Bacheliers, ces mal orientés de l’enseignement…

Enquête: Bacheliers, ces mal orientés de l’enseignement…

Cette période d’examen est propice pour établir des bilans. C’est ce qu’a fait la filiale digitale du cabinet d’études LMS-CSA marketing et sondages, LMS-CSA Online qui  vient de publier les résultats de son enquête en ligne sur l’orientation des lycéens marocains.

Le manque d’orientation dans le choix des études figure parmi les principaux constats qui ressortent de cette étude. En effet, la grande majorité des lycéens n’a pas été accompagnée dans le choix de la branche d’études secondaires. Pour 81% des répondants, le choix de la branche reste personnel.

56% des lycéens sondés affirment n’avoir jamais reçu de formation d’orientation ou d’accompagnement dans le choix de la branche d’études. Cette enquête réalisée en deux parties, avant et après le Bac, a ciblé les lycées de toutes les régions du Royaume. Les réponses ont été collectées à travers une insertion du questionnaire sur le site web BACTV.ma. Les répondants se sont portés volontaires pour répondre à ce questionnaire. 743 réponses ont été enregistrées durant  l’enquête qui a été menée entre le 29 mai et le 5 juin 2014.

A noter que les participants à l’enquête sont principalement des lycéens en deuxième année du baccalauréat en provenance de lycées publics et privés ainsi que des candidats libres. Pour les lycées qui ont bénéficié d’une orientation (45% de l’échantillon), les conseillers des lycées arrivent en tête des principales sources de conseil (47% des répondants). Viennent ensuite les sites web d’aide aux bacheliers (27% des répondants). Quant aux projets d’études après le Bac, 38% des sondés comptent poursuivre une licence après le cycle secondaire, 23% ont l’intention de se diriger vers les classes préparatoires et 17% optent pour une formation BTS.

L’université publique reste le choix principal des jeunes lycéens (56% de réponses). Néanmoins, 20% sont tentés de poursuivre leurs études dans un établissement supérieur privé national ou étranger alors que 12% envisagent d’aller à l’étranger après l’obtention du baccalauréat. L’étude s’est aussi intéressée à l’avenir de ces futurs bacheliers. Après 5 ans, 51% des jeunes lycéens sondés prévoient d’intégrer le monde du travail en tant que salariés, 25% pensent qu’ils seront encore étudiants et 13% comptent devenir entrepreneurs.

Les nouvelles technologies et le secteur informatique et électronique figurent parmi les secteurs d’activités les plus attractifs pour  27% des répondants. Le secteur médical se place en troisième rang avec 9% des choix juste avant le secteur de l’enseignement et l’éducation (8% des répondants).

Pour ce qui est des métiers les plus prisés, 21% des répondants souhaitent pratiquer le métier d’ingénieur. Devenir fonctionnaire dans le secteur public est le second choix de la majorité des lycéens participants, suivi par le métier d’infographiste et web designer (11% des choix). 6%  souhaitent travailler dans les métiers de la sécurité publique.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *