Enquête nationale du HCP : 40.000 unités de production informelles par an

Enquête nationale du HCP : 40.000 unités de production informelles par an

Le secteur informel au Maroc gagne du terrain. En l’espace de huit ans, le nombre des unités de production informelles (UPI) est passé de 1,23 million en 1999 à 1,55 million en 2007 soit 40.000 unités par an. C’est ce qui ressort de l’enquête nationale sur le secteur informel 2007 du Haut Commissariat au Plan ( HCP). Le secteur du commerce continue à dominer le secteur informel avec 889.800 unités soit 57,4%. Ce taux est en hausse de 4,6 points par rapport à 1999. Il est suivi des services avec 309.500 unités (20%), de l’Industrie avec 267.000 unités (17,2%) et du BTP avec 84.000 unités (5,4%). A noter que 70 % des UPI exercent en milieu urbain contre 30,1% dans le rural. Entre 1999 et 2007, le volume de l’emploi dans le secteur informel est passé de 1,902 million à 2,216 millions de postes soit une création nette de 314.200 postes.
En 2007, les unités du secteur informel ont réalisé un chiffre d’affaires global de 279,9 milliards DH soit une hausse de 68,3% par rapport au niveau de 1999. L’enquête du HCP précise que les activités informelles ont réalisé une production de 107,9 milliards DH contre 64,9 milliards DH en 1999. La contribution du secteur informel au Produit Intérieur Brut ( PIB) serait en 2007 de 14,3% contre 16,3% en 1999. Selon la répartition des UPI par régions, le Grand Casablanca concentre 14,3% des UPI suivi de Marrakech-Tensift-Al Haouz avec 13,4%, Souss-Massa-Draâ (8,6%), Doukala (8%), Meknès (7,8%). La structure sectorielle des UPI montre d’importantes disparités régionales. Le poids du BTP varie de 1% au niveau de l’Oriental à 13,1% au niveau de Tanger-Tétouan. Le poids du commerce varie de 52,2% au niveau de Tadla-Azilal à 69,3% dans l’Oriental.
L’industrie représente 9,7% dans l’Oriental contre 24,5% dans la région de Marrakech-Tensift-Al Haouz. Enfin, les services représentent 17,6% des UPI du Grand Casablanca et 22,7% de la région Souss-Massa-Draâ. S’agissant des caractéristiques des UPI, l’enquête du HCP révèle que plus de la moitié soit 49,2% ne disposent pas de local fixe. Elles sont 44,1% à posséder un local. L’exercice d’une activité à domicile se fait de plus en plus rare. Et pour preuve. Le pourcentage des UPI qui exercent à domicile est passé de 11,1% en 1999 à 6,7% en 2007. Par ailleurs, l’étude du HCP souligne que l’enregistrement administratif est peu répandu dans le secteur informel. Entre 1999 et 2007, la part des UPI disposant de la patente est passée de 23,3 à 18,6%. La baisse la plus importante a été enregistrée pour le commerce où le taux des UPI disposant de la patente est passé de 29 à 20,6%.
La présence féminine parmi les dirigeants des UPI reste faible. Seulement une UPI sur dix est dirigée par une femme. Cette proportion varie considérablement d’un secteur à l’autre. Elle est de 28,8% dans l’industrie, 9% dans les services, 5,5% dans le commerce et quasiment nulle dans le BTP. En termes d’emploi, les 3/4 des UPI emploient une seule personne et réalisent en moyenne un chiffre d’affaires de 180.559 DH. 17,7% deux personnes et 4,5% trois personnes. La taille moyenne des UPI a légèrement baissé. Celle-ci est passée de 1,5 personne par unité en 1999 à 1,4 en 2007. Par secteur, la taille moyenne varie de 1,3 personne pour le commerce à 1,8 pour l’industrie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *