Enseignement : Latifa Labida compte sur le partenariat pour réussir la réforme

Enseignement : Latifa Labida compte sur le partenariat pour réussir la réforme

En marge de sa participation aux travaux de la 34ème Conférence de l’Unesco qui s’est tenue à Paris, la secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire, Mme Latifa Labida a mis en exergue le partenariat en tant que levier majeur pour la réussite de la réforme du système de l’enseignement. «La charte nationale de l’éducation et de la formation avait appelé toutes les composantes de la société, partis politiques, collectivités locales et administrations à contribuer à la réussite de la réforme du système de l’enseignement», a-t-elle indiqué. Mme Labida a profité de l’occasion pour rappeler que le ministère de l’Education nationale avait déjà démarré des partenariats avec des ONG et des collectivités aussi bien au niveau national qu’international en vue de permettre la réussite de la réforme du système éducatif. La secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire a également souligné que son département était prêt à donner davantage d’autonomie et de capacités aux cellules de base afin de mobiliser des partenariats autour de l’établissement scolaire.
Par ailleurs, Mme Labida a tenu à indiquer que le ministère a pris des mesures en vue d’augmenter la proportion des filières scientifiques et techniques dans les établissements de l’enseignement secondaire. Pour ce qui est du travail entrepris au niveau des universités dans le cadre d’un partenariat avec le secteur privé, celui-ci permettra d’adapter les formations en fonction des besoins du marché de l’emploi. A ce sujet , Mme Labida a fait remarquer que le Maroc forme chaque année 10.000 ingénieurs et quelque 3300 médecins pour faire face à ce défi majeur.  Dans le domaine pédagogique, plusieurs réalisations ont été accomplies dans le domaine pédagogique avec des réformes touchant les programmes et les manuels scolaires et qui ont concerné tous les cycles de l’enseignement primaire, collèges et lycées.  Mme Labida a également tenu à signaler que la réforme pédagogique est achevée sur le plan du contenu et que la généralisation de l’enseignement est quasi totale dans le primaire et qu’elle a atteint 75% dans le cycle de l’enseignement secondaire.  
Pour ce qui est des ressources humaines, des progrès notables ont été enregistrés dans le domaine de l’enseignement. Cela est notamment perceptible à travers la révision des statuts du personnel de l’Education nationale et la régularisation de dossiers qui posaient jusque-là problème au ministère.
Au sujet de la gouvernance, la secrétaire d’Etat a relevé que d’importantes réalisations ont été menées dans le sens de la décentralisation de la gestion du système éducatif, par la création d’académies régionales de l’éducation et de la formation. Celles-ci ont été créées en vue d’apporter un meilleur encadrement de proximité aux établissements scolaires.
Pour rappel, lors de son intervention, lundi, devant la 34ème Conférence générale de l’Unesco, Mme Labida avait fait remarquer que le Maroc est entré dans un processus de réformes pédagogiques destiné non seulement à faire évoluer le contenu, les méthodes et les programmes d’enseignement mais également à encourager l’orientation vers les filières scientifiques et consolider l’intégration des nouvelles technologies de l’information à travers un projet national visant leur généralisation dans tous les établissements scolaires. Mme Labida avait également participé à une table ronde ministérielle sur l’éducation et le développement économique où ont été traités de nombreux thèmes dont «Les droits à l’éducation et au développement», «Les contributions de l’éducation à la croissance économique», «L’éducation et le développement durable» et «Les partenariats pour l’éducation et le développement économique».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *