Enseignement : pour une mobilisation des acteurs éducatifs

Les projets du programme d’urgence de l’éducation nationale place les acteurs éducatifs devant de grands défis, a affirmé Ahmed Akhchichine, ministre de l’Education nationale, de l’Enseignement supérieur, de la Formation des cadres et de la Recherche scientifique. M. Akhchichine, qui présidait lundi, la 8ème session du Conseil d’administration de l’Académie régionale de l’éducation et de la formation de la région Rabat-Salé-Zemmour-Zaër, a expliqué que ces défis «constituent un véritable test pour nos capacités de gestion et de réalisation d’une mobilisation globale et durable de tous les intervenants».
Lors de cette session, tenue sous le thème «Tous pour une école de réussite», le ministre a indiqué que son département poursuit son action visant à jeter les bases d’une bonne gouvernance, fondée sur la définition et la consécration des responsabilités, ainsi que sur les principes de proximité, de décentralisation et de déconcentration. L’École marocaine connaît aujourd’hui une mobilisation sans précédent, concrétisée par l’intérêt manifesté par l’ensemble de la société et les visites de terrain lors desquelles des membres du gouvernement se sont enquis des conditions de déroulement de la rentrée scolaire, «dénotant ainsi une mutation qualitative dans les positions des différents intervenants dans le système éducatif», a-t-il dit.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *