Enseignement : Report d’une semaine des examens scolaires

Enseignement : Report d’une semaine des examens scolaires

Les examens du baccalauréat sont reportés d’une semaine. La session ordinaire initialement prévue du 14 au 16 juin se déroulera du 21 au 23 juin. C’est ce qu’a annoncé jeudi soir Ahmed Akhchichine, ministre de l’éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique. La session ordinaire de l’examen régional pour la première année et l’examen régional pour les candidats libres auront lieu les 24 et 25 juin au lieu des 17 et 18 juin. Quant aux examens du certificat du cycle collégial, ils débuteront le 27 juin au lieu du 20 juin. Les épreuves d’obtention du certificat des études primaires se dérouleront le 30 juin au lieu du 24. Cette décision du ministère de l’Éducation nationale a été prise, en coordination et en concertation avec les syndicats de l’enseignement les plus représentatifs dans le secteur de l’enseignement scolaire.Selon le ministre, ce report permettra d’optimiser les chances de réussite des élèves aux différentes épreuves et de permettre aux enseignants de terminer le programme scolaire. Pour sa part, Latifa Labida, secrétaire d’Etat chargée de l’Enseignement scolaire a expliqué que ces décisions visent également à permettre l’organisation d’une campagne de sensibilisation pour impliquer les associations des parents à profiter d’une manière optimale des cinq semaines restantes. Le ministre de l’Éducation nationale a indiqué qu’il n’y aura pas d’année blanche cette année. Ce dernier a également précisé qu’ il a été décidé de se passer des examens blancs pour les établissements qui ne les ont pas encore organisés, d’étendre d’une semaine la durée de la scolarisation et de renforcer le suivi et l’accompagnement des élèves, en particulier aux niveaux des 6èmes, de la fin du collégial et du baccalauréat. Un communiqué du ministère de l’Éducation nationale précise que ce nouveau calendrier permettra également de rattraper le temps perdu en raison des interruptions des cours lors du deuxième semestre de l’année scolaire en cours. A ce sujet, Latifa Labida, secrétaire d’État chargée de l’Enseignement scolaire a souligné que le temps perdu de l’année scolaire est de 6 ou 7 %, selon les statistiques nationales, relevant toutefois des disparités entre les régions et les provinces. Pour remédier à cette situation, Mme Labida a déclaré que plusieurs mesures ont été prises par les équipes pédagogiques telles que l’organisation de sessions de soutiens et l’ouverture des établissements le dimanche. Dans un communiqué en date du 14 mai, la secrétaire d’État a appelé à plus mobilisation de la part de tous les partenaires et composantes des cycles d’enseignement ainsi que les acteurs de la société civile, les familles et les collectivités locales en vue d’augmenter les chances des élèves pour la réussite.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *