Entente sino-marocaine

SM le Roi Mohammed VI a présidé, jeudi en début de soirée à Shanghai, une cérémonie de signature d’un mémorandum d’entente entre les hommes d’affaires marocains et leurs homologues chinois visant à promouvoir les relations commerciales entre les deux pays.
Le souverain a offert, à l’issue de la cérémonie, une réception en l’honneur des hommes d’affaires marocains et chinois.
SM le Roi était arrivé dans l’après-midi à Shanghai, deuxième étape de sa visite d’Etat en république populaire de Chine, entamée mardi 5 février. Avant de quitter Pékin, le souverain avait visité la mosquée Niujie, la plus grande mosquée de la capitale chinoise qui en compte 68. sur place, le souverain a accompli la prière de salut de la mosquée (prière Tahiyya) en présence de nombreux fidèles de Chine, avant de visiter les bâtiments de la mosquée, combinant les styles arabe et chinois. Construite par un savant arabe en 996, la mosquée a été élargie et restaurée sous les dynasties mongoles, notamment sous les yuan, qui occupaient la chine. Une restauration générale de la mosquée fut entreprise en 1979 et une couche de peinture d’or appliquée sur les murs donnant un aspect de magnificence à l’édifice, qui figure depuis 1988 parmi les importants monuments historiques bénéficiant de la protection de l’Etat chinois.
La deuxième journée de la visite royale en Chine avait été marquée par d’intenses activités. Le souverain a ainsi eu des entretiens avec le président du comité national de la conférence consultative politique du peuple chinois, M. Li Ruihuan, le président du comité permanent de l’assemblée populaire nationale, M. Li Peng, le Premier ministre chinois, M. Zhu Rongji et avec le ministre chinois de la Défense, M. Chi Haotian.
Le même jour, le souverain avait effectué une visite à la bibliothèque nationale de Pékin et offert à cette prestigieuse institution un lot d’ouvrages portant sur l’histoire, la culture et la civilisation du Maroc, dont « Al Istiqsa » de l’érudit Ahmed ben Khalid Naciri, «Pages sur la civilisation mérinide» de Mohamed al Manouni, «Les grandes figures du grand Maghreb arabe» de l’historiographe du royaume, Abdelouahab Benmansour, ainsi que des encyclopédies sur l’histoire de l’islam au Maroc et des revues et publications d’universités du royaume.
Le souverain avait également offert, à sa résidence à Pékin, une réception en l’honneur du corps diplomatique arabe, musulman et africain, des ressortissants marocains en chine, de personnalités chinoises et des membres de l’ambassade du Maroc. Au cours de cette réception, SM le Roi a décoré du ouissam alaouite de l’ordre d’officier: Mme Situ Shuang, docteur en lettres de l’université de la Sorbonne, Hadj Imam Hilaludine, président de l’association islamique de Chine et M. Zhi Hong, président de l’université de Pékin. Le souverain a également décoré du ouissam de récompense nationale de l’ordre d’officier des étudiants chercheurs marocains de l’université de Pékin.
Le même jour, le Maroc et la Chine ont signé trois accords de Coopération qui sont venus s’ajouter aux cinq autres accords signés mardi entre les deux pays. Il s’agit d’accords de coopération dans le domaine du tourisme et de l’audiovisuel, ainsi que d’un accord de coopération entre l’agence Maghreb arabe presse (MAP) et l’agence de presse chinoise «Chine nouvell » (Xinhua).
Les cinq précédents accords signés sous la présidence de SM le Roi et du président chinois, consistaient en un échange de lettres portant sur la coopération économique et technique, un accord de coopération économique et technique, un protocole d’accord de coopération dans les secteurs du développement social, de l’emploi et de la formation professionnelle et de deux autres accords de coopération portant sur les domaines de l’environnement et de la santé.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *