Entrepreneuriat des jeunes: L’ambassade des états-Unis finance Injaz Al-Maghrib à Fès

Entrepreneuriat des jeunes: L’ambassade des états-Unis finance  Injaz Al-Maghrib à Fès

Près de 700 jeunes élèves fassis seront bientôt initiés à l’entrepreneuriat. Après une dizaine de villes marocaines, Injaz Al-Maghrib vient de s’installer dans la ville de Fès. L’association, engagée dans l’initiation des jeunes à l’entrepreneuriat depuis 2007, a été accompagnée dans ce nouveau déploiement par l’ambassade des Etats-Unis au Maroc.

Une convention a, ainsi, été signée mardi dernier à Fès entre l’ambassadeur des états-Unis au Maroc, Dwight L. Bush, et le président directeur général d’Injaz Al-Maghrib, Abbad Andaloussi. «Nous sommes ravis de collaborer avec Injaz Al-Maghrib et leurs conseillers bénévoles et de travailler ensemble pour développer la culture d’entrepreneuriat des jeunes de Fès», a déclaré, à cette occasion, l’ambassadeur américain.

Selon les termes de cette convention, les états-Unis financeront cette nouvelle initiative d’Injaz à hauteur de 100.000 dollars américains, soit près de 950.000 dirhams. «Pour nous installer dans une région, nous avons besoin d’un partenaire qui s’occupe des fonds d’amorçage. Cette coopération avec l’ambassade des états-Unis est un réel honneur pour Injaz Al-Maghrib.», a expliqué M’hammed Abbad Andaloussi à cette occasion.  

Ces fonds serviront à former 400 lycéens et 300 étudiants universitaires à l’entreprenariat. Ces formations seront dispensées par les conseillers bénévoles de l’association, mais également par des business leaders américains qui viendront inspirer les jeunes par leurs success-stories.
A cet égard, Dwight Bush a tenu à donner l’exemple.

L’ambassadeur a rencontré les élèves du lycée centenaire Moulay Idriss pour leur raconter son parcours et celui de son «ami proche», Barack Obama. «Mon expérience de vie n’est pas une ligne droite. Elle a connu beaucoup de virages et j’ai dû faire face à beaucoup d’obstacles, mais s’il y a une seule chose qu’elle peut vous apprendre, c’est où l’esprit d’entrepreneuriat peut vous mener», a-t-il conclu.

Les liens entre Injaz Al-Maghrib et le pays de l’Oncle Sam ne datent pas d’aujourd’hui. L’association est, en effet, membre du réseau Junior Achievement Worldwide créé aux états-Unis en 1919. Ce réseau, comme a tenu à le préciser Dwight Bush, touche plus de 10 millions d’étudiants dans le monde et dispose d’indicateurs impressionnants : 30% des jeunes qui suivent son «Company program» créent leur entreprise avant l’âge de 25 ans.

C’est précisément avec l’espoir de voir le nombre de jeunes entrepreneurs se multiplier au Maroc qu’Injaz Al Maghrib continue son déploiement dans le Royaume. «Des initiatives comme Moukawalati lancées par le gouvernement étaient très ambitieuses mais ont échoué. La raison est simple : ce qui manque à nos jeunes, c’est la culture et l’esprit d’entrepreneuriat», a noté M’hammed Abbad Andaloussi.

Injaz Al-Maghrib est une association reconnue d’utilité publique créée en 2007 sous l’impulsion de la fondation du groupe SNI. Elle dispose de près de 80 partenaires, entreprises et institutionnels, dont près de 70% sont des membres de l’association. Depuis sa création, Injaz Al-Maghrib a formé plus de 30.000 jeunes qui ont été encadrés par quelque 1.250 cadres d’entreprise bénévoles.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *