Entreprise citoyenne

Ces femmes ont bénéficié de soins et de médicaments offerts par la Centrale Laitière, initiatrice de cette action. Souvent sous-médicalisées, faute de moyens, elles ont pu –  l’espace d’une journée- bénéficier d’un diagnostic complet. En cas de détection d’un cas critique, la Centrale Laitière prend en charge le suivi médical. C’est grâce à une équipe médicale pluridisciplinaire que cette journée a pu avoir lieu. Cinq médecins bénévoles-chirurgiens, gynécologues, gastrologues –  ont prodigué les soins nécessaires à ces 436 personnes.
Ce fut également l’occasion de sensibiliser ces femmes rurales au dépistage précoce du cancer du sein. Une opération similaire sera lancée fin juin par la Centrale Laitière en faveur des enfants d’éleveurs, annonce un communiqué de l’entreprise. À travers cette action, menée en coordination avec l’Office Régional de Mise en Valeur Agricole des Doukkala et la délégation du ministère de la Santé, la Centrale Laitière entend par ailleurs accompagner le développement de son amont laitier à travers des actions telles que la formation, le financement des facteurs de production, les voyages d’études dans des fermes pilotes, l’octroi de primes et de billets pour le pèlerinage.
Selon Driss Traki, président directeur général de la Centrale Laitière, l’établissement qu’il dirige se veut une entreprise citoyenne. «Elle a un engagement de proximité et de solidarité auprès des Marocains et plus particulièrement du monde rural, parce qu’il est la source de notre métier », a-t-il dit. Et d’ajouter que ce genre d’actions ne sont pas des opérations ponctuelles et qu’elles s’inscrivent dans le long terme.
La Centrale Laitière compte passer à dix actions d’envergure par an. Ces actions sont prioritaires, a souligné M. Traki, qui a expliqué qu’ «à travers la santé de la femme, c’est toute la santé de la famille qui nous préoccupe. Lorsque nous sensibilisons la mère, nous sensibilisons toute la famille». Il a, par ailleurs, fait état d’une prochaine opération avec le syndicat des médecins d’El Jadida.
Elle portera sur une vaste opération pédiatrique qui vise à examiner 300 enfants et essayer de leur donner des médicaments en cas de besoin. De la même manière, la Centrale Laitière compte initier des actions similaires dans d’autres régions telles que Tadla, El Kalâa… Et à chaque fois, elle œuvrera de concert avec une association locale ou des médecins bénévoles, en prenant en charge les aspects organisationnels, les médicaments tout en supervisant l’ensemble de l’opération.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *