Entretien du réseau routier à Kénitra

L’entretien et l’extension du réseau routier de Kénitra nécessite une enveloppe budgétaire annuelle de 41 millions de dirhams, selon des statistiques du ministère de l’Équipement. Ce réseau, d’une longueur de 646 km dont 62 pc sont goudronnés comprend 191 km de routes nationales, 200 km de routes régionales et 255 km de routes provinciales. Il joue un rôle primordial dans le transport des personnes et des marchandises et pour faciliter l’accès à près de 27 communes rurales. Il ressort de ces statistiques, présentées lors d’une visite du ministre de l’Équipement, M. Bouamer Taghouane, dans la province mercredi, au cours de laquelle, il a donné le coup d’envoi des travaux de revêtement de la route régionale reliant Sidi Yahya et la commune rurale Dar Gueddari, que la région El Gharb-Chrarda Beni-Hssen a bénéficié de la réalisation de 417 km de routes rurales dans le cadre du programme national des routes dans le monde rural, soit 4 pc du total des routes prévues dans ce programme. C’est ainsi que 237 km de routes rurales ont été réservés à la province de Kénitra, soit 57 % du total des routes programmées pour cette région, pour un coup global de 29 millions de dirhams. Pour contribuer au désenclavement du monde rural, le ministère avait lancé en 1975 le programme national des routes dans le monde rural qui vise la construction et l’aménagement de 11.236 km de routes rurales. A ce jour, 194 km de routes rurales ont été réalisés dans la province de Kénitra, soit 82 % du programme réservé à la province et qui a concerné 12 communes rurales, créant ainsi 12 mille journées de travail. le réseau routier de la région El Gharb-Chrarda Beni Hssen est long de 344 km dont 889 goudronnés.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *