Environnement : Des «Jeunes reporters» primés par la Fondation Mohammed VI

Environnement : Des «Jeunes reporters» primés par la Fondation Mohammed VI

Le succès du prix des «jeunes reporters pour l’environnement» se confirme. Le concours, initié par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, en est à sa sixième édition. Il sera placé cette année sous le thème de l’énergie. La remise des prix aura lieu le 18 juin prochain à Meknès.
Organisé pour la sixième fois consécutive en partenariat avec le ministère de l’Education nationale, ce concours se veut un instrument de sensibilisation et de prise de conscience par les jeunes de l’importance de l’environnement, en leur permettant d’approfondir leurs connaissances, d’améliorer leurs capacités de communication et de développer ou de révéler leurs compétences en journalisme. Lancé par la Fondation pour l’éducation à l’environnement (FEE), le Programme "Jeunes reporters pour l’environnement" s’adresse aux lycéens qui, dans la peau de journalistes de terrain et encadrés par leurs enseignants, réalisent des enquêtes sur une problématique liée à leur environnement local. Le succès de ce programme se confirme ainsi d’année en année. En témoigne le nombre croissant des participants. Pour cette sixième édition, ce sont pas moins de 128 reportages écrits et 390 photographies qui seront examinés par le jury, ce qui démontre l’intérêt qu’accordent nos jeunes citoyens à la problématique environnementale ainsi qu’aux notions du développement durable.
Chaque année, les lauréats du concours « Jeunes reporters pour l’environnement » sont récompensés lors d’une cérémonie officielle présidée par SAR la Princesse Lalla Hasna, présidente de la Fondation Mohammed VI pour l’environnement. Les travaux des vainqueurs sont par la suite adressés à Paris, au siège du coordinateur international de la FEE, afin de les faire concourir avec leurs camarades lycéens des autres pays membres du programme international. Pour cette année, c’est la ville de Meknès qui a été retenue pour abriter l’événement, qui aura lieu au lycée Lalla Amina. Les œuvres sont jugées par un jury de professionnels composé de dix membres représentant la presse écrite et audivisuelle, le ministère de l’Education nationale, l’Institut supérieur de l’information et de la communication et un expert mandaté par la fondation. Notons que le jury a défini cinq niveaux d’appréciation allant de la note 1 à 5, représentant les mentions : faible, médiocre, passable, bien et excellent.
Créé en 1990 à l’initiative des Pays-Bas, ce programme international a été adopté depuis par 15 pays (Belgique, Chypre, Danemark, Espagne, France, Grèce, Irlande, Italie, Portugal, Lettonie, Norvège, Maroc, Roumanie, Royaume-Uni et Turquie).

La Fondation en bref

La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, créée en juin 2001, est présidée par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasnaa. La Fondation se fixe pour missions générales la promotion de la protection de l’environnement et l’amélioration du cadre de vie dans une vision durable, notamment en instituant un partenariat conventionnel avec les intervenants publics et privés concernés par ces missions générales. Plusieurs programmes ont été menés par la fondation notamment « plages propres », qualit’air, éducation environnementale, villes fleuries, ainsi que la rénovation de divers jardins historiques.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *