Environnement: Premiers pas de la fondation Lydec

Environnement: Premiers pas de la fondation Lydec

La fondation Lydec, créée il y a moins d’un mois par le distributeur d’eau et d’électricité de la métropole, a trouvé en l’Association des enseignants des sciences de la vie et de la terre (AESVT) le partenaire idéal pour renforcer son engagement en faveur du respect de l’environnement. Une convention a été signée entre les deux organismes en milieu de semaine dernière à Mohammedia, en présence de la ministre déléguée chargée de l’environnement, Hakima El Hiti.

Selon les termes de cet accord, qui s’étale sur une durée de trois ans, les deux parties s’engagent à mettre en place un programme d’animation destiné à promouvoir l’environnement et l’éco-citoyenneté auprès des habitants du Grand Casablanca, particulièrement les jeunes élèves.
Ce programme baptisé 3E (Education à l’eau et à l’énergie), prévoit des ateliers annuels dans les centres d’éducation à l’environnement de l’AESVT, animé par des collaborateurs de Lydec et bénéficiant aux habitants de la région.

«Ce partenariat est (…) le premier jalon du programme Environnement de la fondation Lydec qui vise, en partie, la promotion de l’éducation au développement durable. Notre objectif, à travers cet accord, est de contribuer à ancrer une culture d’éco-citoyenneté au bénéfice des générations futures», a déclaré, à cette occasion, Abdellah Talib, vice-président de la fondation Lydec.

De son côté, le secrétaire général de l’AESVT, Samir Abderrafi, s’est dit ravi de la finalisation de cette convention. «Elle nous permettra de produire de nouveaux outils pédagogiques et de moderniser nos Centres d’éducation à l’environnement», a-t-il affirmé, ajoutant que cet accord est le premier que conclut l’AESVT avec une fondation d’entreprise.  

Globalement, le programme alliera les moyens techniques et l’expertise des deux institutions autour de cinq axes principaux. Il s’agit tout d’abord d’améliorer l’attractivité des centres d’éducation à l’environnement de l’AESVT en les réaménageant et en assurant leurs besoins logistiques, de produire des outils pédagogiques et de mettre en place divers ateliers de sensibilisation, de concevoir des programmes annuels de sensibilisation, d’organiser des week-ends portes ouvertes au profit du grand public, et enfin d’organiser des visites de terrain des sites de Lydec avec l’objectif de sensibiliser à l’importance de la préservation des ressources naturelles (Laboratoire d’analyse des eaux, station d’épuration des eaux usées, système anti-pollution du littoral Est de Casablanca, réservoirs d’eau potable, postes de transformation électrique, etc.).

L’objectif est d’accueillir 7.000 visiteurs la première année, pour ensuite définir des objectifs croissants.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *