Environnement: Que la chasse aux sacs en plastique commence !

Environnement: Que la chasse aux sacs en plastique commence !

Les méfaits des sacs en plastique touchent pratiquement tous les secteurs. Ceux vitaux essentiellement. Qu’il s’agisse de l’agriculture, de la pêche, ou du tourisme, l’impact des milliards de sacs qui sévissent annuellement sur l’environnement au Maroc n’est pas à minimiser.

Toute fabrication, importation, commercialisation et même utilisation de sacs en plastique sera interdite au Maroc. Conformément à la loi 77-15, ce dispositif entrera en vigueur le 1er juillet 2016.  D’ici cette date, c’est la Coalition marocaine pour la justice climatique (CMJC) qui intervient pour lancer la campagne «Zéro Mika». De quoi s’agit-il ?
«Une initiative de sensibilisation à l’impact des déchets plastiques sur la santé et l’environnement et de mobilisation pour leur ramassage», c’est ainsi que la coalition décrit la campagne Zéro Mika.

Celle-ci appelle à une large mobilisation des citoyens pour une opération  de ramassage de 3 jours sur l’ensemble du territoire national.  «Dans un premier temps, une campagne de sensibilisation via les médias nationaux, les relais d’opinion et le tissu associatif a été lancée vendredi 10 juin 2016. Dans un deuxième temps, un appel à l’action pour l’ensemble des citoyennes et citoyens sera lancé, afin qu’ils se mobilisent pour une large opération de ramassage ouverte au public pendant trois jours, du 24 au 26 juin», apprend-on auprès de la même source.

Outre les graves conséquences que peuvent avoir les sacs en plastique sur la santé humaine, de  par leur risque chimique ils représentent à plus d’un titre un réel problème économique, et environnemental. Les méfaits des sacs en plastique touchent pratiquement tous les secteurs. Ceux vitaux essentiellement. Qu’il s’agisse de l’agriculture, de la pêche, ou du tourisme, l’impact des milliards de sacs qui sévissent annuellement sur l’environnement au Maroc n’est pas à minimiser. Au Royaume en effet,  l’absence d’une politique de recyclage efficace fait en sorte que la quasi-majorité des sacs se retrouve dans la nature, «polluant les sols et s’infiltrant dans les nappes phréatiques au fur et à mesure de leur décomposition», fait savoir la coalition avant d’ajouter que ce fléau est une menace pour l’espèce animale également.

En effet, les sacs en plastique représentent un risque majeur dans la mesure où ils sont facilement ingurgités et peuvent contaminer la nourriture humaine via l’alimentation du bétail et des poissons.
A noter que l’initiative de la Coalition marocaine pour la justice climatique intervient à la veille de la COP22.  Via cette action et bien d’autres, ce groupement vise à contribuer à bâtir un futur sain et durable pour le Maroc. Afin d’y arriver, «Zéro Mika interpelle non seulement les autorités pour l’effectivité de la loi, mais aussi les Marocaines et les Marocains dans le but de se mobiliser et s’engager localement pour un environnement sain», conclut la CMJC.

La CMJC en route pour la COP22

Par ailleurs, il est à souligner que la Coalition marocaine pour la justice climatique compte plus de 200 organisations, associations, syndicats, réseaux de la société civile et mouvements sociaux marocains. Saisissant les opportunités que peut représenter la COP22 dans son domaine d’action, notamment pour ce qui est du renforcement du débat public sur l’ensemble des enjeux environnementaux, l’évaluation politique publique en la matière et la proposition des alternatives aux énergies polluantes, la CMJC a établi un programme d’action «avant pendant et au-delà de la COP22». Il s’agira ainsi, et dans un premier lieu, de rencontres régionales dont le but est de mobiliser les associations, les élus, les services extérieurs ainsi que le secteur privé.  La coalition entend également appeler  à des rencontres nationales, régionales et internationales de réflexion autour des engagements climat et développement durable. Et de conclure qu’après sa participation à la COP22,  la CMJC procédera à la publication de recommandations et à l’organisation de réunions d’évaluation, et de suivi des décisions des Etats.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *