Espagne : La société civile marocaine dénonce la situation dramatique de Mustafa Salma

Espagne : La société civile marocaine dénonce la situation dramatique de Mustafa Salma

Le réseau de la société civile marocaine du Nord de l’Espagne et du Pays basque a dénoncé, mardi, la situation dramatique du militant sahraoui Mustafa Salma Ould Sidi Mouloud, éloigné des siens en raison de ses positions en faveur du projet d’Autonomie proposé par le Maroc comme solution réaliste du conflit du Sahara. Dans un communiqué à l’occasion du premier anniversaire de l’éloignement de Mustafa Salma des camps de Tindouf en Algérie par les milices du Polisario pour ses positions audacieuses favorables à la proposition marocaine, le réseau de la société civile marocaine affirme que «l’éloignement forcé de ce militant est non seulement illégal mais contraire à tous les principes internationaux». «En tant que représentants de la société civile marocaine dans le Nord de l’Espagne et dans le Pays basque espagnol, nous dénonçons avec force le calvaire enduré par ce citoyen. Nous lançons également un appel pour mettre fin à ses souffrances et lui permettre de rejoindre sa famille dans les camps de Tindouf en lui assurant toutes les garanties juridiques ainsi que son intégrité physique et celle de ses proches», indique le communiqué parvenu à la MAP. Le réseau, qui regroupe plusieurs associations de la communauté marocaine établie dans le Nord de l’Espagne, a souligné, par ailleurs, l’impératif de garantir au militant sahraoui «le droit d’exprimer librement ses opinions qui sont d’ailleurs partagées par un grand nombre de Sahraouis séquestrés dans les camps de Tindouf et qui sont favorables au projet d’Autonomie comme solution juste et durable pour mettre fin au conflit du Sahara». Le réseau n’a pas manqué d’exhorter «certains médias internationaux, notamment espagnols, à faire preuve d’impartialité à l’heure de traiter l’affaire du militant sahraoui Mustafa Salma». Il a également lancé un appel au Haut Commissariat aux réfugiés pour mettre fin à ce «drame humanitaire».

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *