Espagne : un marocain arrêté pour liens avec Al Qaïda

Le juge Baltasar Garzon a ordonné dans la nuit de dimanche à lundi l’incarcération de quatre des cinq hommes interpellés jeudi en Espagne pour leurs liens présumés avec l’organisation terroriste Al Qaïda, tant en Espagne qu’en Allemagne, ont indiqué des sources judiciaires. Ces quatre hommes, les Syriens Hasam Al Hussein et les frères Ahmed et Wahid Koshagi Kelani, et un Marocain, Sadik Merizak, sont soupçonnés d’être membres de la cellule espagnole d’Al Qaïda. Les quatre hommes sont soupçonnés d’avoir contribué à recruter et entraîner des militants, ainsi que d’avoir participé au financement du réseau terroriste, mais ne sont liés à aucun assassinat ou enlèvement, selon l’exposé des motifs du juge Garzon. Un cinquième homme, Jamal Hussein Hussein, lui aussi interpellé lors d’un coup de filet jeudi à Madrid, Alicante (sud-est) et Grenade (sud), est considéré comme simple collaborateur d’Al Qaïda. Le Marocain Sadik Merizak est considéré comme membre « dormant » d’Al Qaïda et a combattu en Bosnie et en Afghanistan, où il a séjourné dans un camp d’entraînement en même temps que le prisonnier espagnol détenu sur la base américaine de Guantanamo, à Cuba, Hamed Abdel Rahman Ahmed.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *