Est-ce que notre nutrition a été intelligente pendant le Ramadan ?

Est-ce que notre nutrition a été intelligente pendant le Ramadan ?

Le jeûne est une occasion pour purifier et rééquilibrer le métabolisme

«Le principe est simple : se nourrir intelligemment afin de pouvoir maigrir ou même stabiliser son poids santé, tout en se basant sur des règles diététiques simples et pratiques. Après tout, on grossit plus par ignorance que par autre chose».

Ramadan 2017 est presque fini. On n’en parlera jamais assez, les mauvaises habitudes alimentaires semblent toujours dominer malgré les interminables séances de conseils et autres mises en garde des spécialistes de la santé et de la nutrition, notamment à travers les médias. Le jeûne est une occasion pour purifier et rééquilibrer le métabolisme. Pourtant, durant ce mois, il s’avère que la majorité des Marocains prend du poids en consommant une quantité incroyable de nourriture comme l’explique Raja, femme au foyer : «Durant le mois de Ramadan, nous prenons beaucoup de poids mes filles et moi. C’est normal puisque tout au long de la journée je leur prépare des chhiwates et des plats succulents. Au moment de la rupture, on ne se contente plus des dattes, du bol de harira et du café au lait comme avant. Tous les jours, on prépare des mets à base de sucre, de farine blanche, de miel et de gras. On mange trop, très tard et trop sucré sans oublier les heures interminables devant la télévision. Et c’est ce qui explique nos kilos en plus». Consciente de cela, Raja comme la majorité des Marocains ne compte pas pour autant changer  ses habitudes. Pourtant, les spécialistes de la santé ne cessent de tirer la sonnette d’alarme sur la consommation exagérée en glucides et lipides et conseillent de manger plus de fruits et de légumes.

Décortiquer le menu du ftour

Pour rompre le jeûne, la majorité des Marocains commence par des dattes et un jus. Inutile de préciser que les dattes sont l’aliment le plus consommé pendant le Ramadan. Ce produit riche en glucides contribue à un bon équilibre de l’apport énergétique de la journée. Il est riche en potassium, en magnésium et en fer. Pour cela, les spécialistes conseillent de consommer entre 6 à 8 entre le ftour et le shour. Les jus pour leur part contiennent beaucoup d’eau, de fibres et de vitamines. Les nutritionnistes déconseillent la consommation de jus de commerce qui contiennent plus de sucre et d’additifs et automatiquement moins de vitamines

L’irremplaçable harira

La harira est un repas complet puisqu’elle contient des sucres lents, des légumes, les lentilles, et des herbes (coriandre, céleri, persil…) qui sont riches en vitamine C. pour profiter de ces bienfaits, les nutritionnistes conseillent de faire la «tadouira» avec des légumes cuits.

Poisson

La consommation du poisson augmente durant le mois sacré. Il est peu calorique et contient beaucoup de phosphore. Malheureusement, la majorité des familles le mange frit, ce qui détériore ses qualités nutritionnelles.

Msemen, baghrir, chebbakia, briouate…

C’est la valse des délices. Tous ces aliments apportent beaucoup de calories sous forme de lipides et de glucides. Ils peuvent être pris de temps en temps pour le plaisir mais surtout en fin de repas.

Bien évidemment, il est difficile de résister devant des tables présentées avec élégance et des plats succulents. Mais pour terminer ce mois en beauté et ne pas regretter les excès lors de l’été, les spécialistes conseillent d’opter pour une nutrition intelligente comme le précise Dr Ghita Iraqui : «La nutrition intelligente ou N.I est l’ensemble de règles de base d’une alimentation «healthy», dont l’objectif est une perte de poids saine et durable sans privation ni frustration. Le principe est simple : se nourrir intelligemment afin de pouvoir maigrir ou même stabiliser son poids santé, tout en se basant sur des règles diététiques simples et pratiques.

Après tout, on grossit plus par ignorance que par autre chose». Et d’ajouter: «Pendant le mois sacré, toutes nos habitudes alimentaires changent, et on se contente généralement de 2 repas en quelques heures seulement. Et là, il suffit encore de suivre la N.I afin de profiter des vertus du jeûne, et non prendre du poids à la fin du mois comme c’est le cas de plusieurs personnes qui se contentent notamment d’un seul repas du ftour hypercalorique ! Je conseille en général de boire suffisamment d’eau (1.5L) et de liquides, de manger lentement tout en respectant les 20 minutes par repas et en mâchant lentement. Je conseille aussi de ne pas mélanger les aliments afin de ne pas souffrir d’inconfort intestinal/reflux/ ballonnement. Je préconise de toujours privilégier les aliments de bas index glycémique. Les jus pour leur part doivent être avec la pulpe et fraîchement pressés, ou bien préférer les fruits entiers. Et enfin baisser sa consommation de farine blanche et de sucre raffiné et privilégier les fruits et légumes».

  

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *