Etat civil : Plus de 60.000 Marocains non enregistrés

Etat civil : Plus de 60.000 Marocains non enregistrés

Une nouvelle campagne sera lancée en juin

Au Maroc, des dizaines de milliers de personnes sont encore sans identité. Selon les chiffres officiels, 83.682 personnes ne sont pas inscrites sur les registres de l’état civil. Dressant un bilan de la campagne nationale pour l’inscription des enfants non enregistrés aux registres de l’état civil lancée le 15 janvier dernier, le ministre délégué chargé des relations avec le Parlement et la société civile, porte-parole du gouvernement, Mustapha El Khalfi, a signalé que cette campagne a permis de régulariser 23.151 personnes, soit 28% du total précité. Et par conséquent 60.531 personnes ne sont toujours pas inscrites sur les registres de l’état civil. A noter que 2.110 bureaux d’inscription à l’état civil et 1.941 unités mobiles   ont été mobilisés pour mener à bien cette opération. Le ministre a fait savoir que 39.481 dossiers sont en cours de traitement devant la justice et que 16.808 décisions de justice ont été émises. Pour ce qui est des raisons de la non inscription des enfants à 

l’état civil, le ministre a avancé  plusieurs raisons. «La non consignation du mariage des parents, l’expiration du délai de déclaration de naissance ou la négligence découlant de l’ignorance de la loi par les parents sont souvent les principales causes». Pour faire face à cette situation, la contribution de la société civile est primordiale en matière de sensibilisation. Le ministre a fait savoir que la Commission ministérielle chargée de ce dossier s’attelle au lancement de la 2ème campagne de sensibilisation dont le coup d’envoi sera donné au cours de ce mois de juin.

Cette deuxième opération permettra  de parvenir à une plus large adhésion des catégories ciblées. Rappelons qu’en application de la circulaire du chef de gouvernement 12/2017 publiée en date du 4 septembre 2017, le gouvernement avait lancé le 15 janvier 2018 une campagne nationale d’inscription des enfants à l’état civil sur le thème «L’inscription à l’état civil est un droit constitutionnel : je m’inscris donc je suis». Cette campagne vise ainsi à inscrire tous les enfants non inscrits à l’état civil en raison de conditions familiales ayant entravé leurs inscriptions dans les délais règlementaires, notamment les enfants issus de familles en situation précaire en raison de l’éloignement des centres d’inscription ou bien de l’absence d’un des parents. Trois mécanismes avaient été créés pour assurer la mise en œuvre de cette opération: des commissions provinciales et des unités mobiles, des commissions régionales ainsi qu’une commission ministérielle. Afin de procéder à l’inscription des enfants dans les registres de l’état civil, il faut prendre contact avec la commission provinciale ou le groupe mobile relevant de la préfecture de résidence, ou bien avec la représentation diplomatique ou consulaire pour les Marocains résidant à l’étranger.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *