Etude du CNPAC : Les Marocains fâchés avec le code de la route

Etude du CNPAC : Les Marocains fâchés avec le code de la route

55% des automobilistes ignorent le panneau stop et 40% ne portent pas la ceinture de sécurité

Les Marocains conduisent toujours aussi mal et ne respectent pas le code de la route. C’est le constat global qui ressort de la dernière étude sur le mesurage des indicateurs comportementaux des usagers de la route réalisée par le Comité nationale de prévention des accidents de la route (CNPAC) en septembre 2017.  En milieu urbain, 4 conducteurs sur 10, soit 40%, ne portent pas la ceinture de sécurité. Toutefois, les femmes sont plus nombreuses que les hommes à la porter (80,6% contre 57,3%). On notera également que les conducteurs âgés de 40 à 60 ans la portent moins (56,8%) que les personnes âgées de 25 à 40 ans (62,8%). L’étude révèle que plus de 80% des conducteurs des voitures de tourisme respectent la loi du port de la ceinture de sécurité contre seulement 13,9% pour les taxis.  Signalons également que plus de 4 passagers avant sur 10 (43,3%) ne portent pas de ceinture de sécurité en ville. En rase campagne, les automobilistes sont plus vigilants où le taux de port de la ceinture de sécurité atteint 72,2%. Ainsi, ils ne sont que 27,8%, soit près de 3 conducteurs sur 10, à ne pas la porter. Le CNPAC note qu’avec un taux de 91,1%, les femmes sont de loin meilleures conductrices que les hommes (71,2%). Près de 8 conducteurs sur 10 (75,8%) se déplaçant sur l’autoroute bouclent leurs ceintures contre 73,6% sur la route nationale, 70% sur la route régionale et 68% sur la route provinciale. Il faut aussi relever que plus d’un passager avant sur trois (35,4%) ne porte pas de ceinture en rase campagne. 

Plus de deux conducteurs sur dix ne respectent pas le feu rouge

Toujours selon l’étude, 22,1% des conducteurs ne respectent pas le feu rouge. Parmi les conducteurs qui ne respectent pas l’arrêt imposé par le feu rouge, 8,6% le franchissent au début du cycle du feu rouge et 6,5% le franchissent à la fin du cycle. Sans grande surprise, les femmes respectent davantage le feu rouge que la gent masculine (83,2% contre 77,7%). C’est pendant la tranche horaire entre 17h00 et 17h30 que le taux de respect est le moins élevé durant la journée, aux alentours de 77,2%. Les deux-roues (petit cylindre: 68,2% et grand cylindre : 70,3%) et les triporteurs (70,6%)  affichent les taux les moins élevés en termes de respect du feu rouge. Dans son étude, le CNPAC précise que le taux de respect le moins élevé est observé chez les jeunes conducteurs de 18 à 25 ans (68,1%). Ce taux est nettement inférieur aux taux progressifs enregistrés chez les personnes âgées de 25-40 ans (77,5%) et celles âgées de 40 à 60 ans (79,9%).

55% des automobilistes ignorent le panneau stop

Les automobilistes sont toujours aussi nombreux à ne pas respecter le panneau stop. En effet, l’étude révèle qu’ils ne sont que 45% à respecter ce panneau. Pour ceux qui enfreignent la règle, 36,1% franchissent le panneau stop à faible vitesse et 18,9% ne le respectent pas du tout. Bizarrement, les hommes respectent davantage ce panneau que les femmes (45,4% contre 40%). Le taux de respect le moins élevé est observé chez les jeunes de 18 à 25 ans (40,8%) contre 44,6% pour les 40 à 60 ans. Les personnes âgées de 60 ans et plus affichent un taux de 42,3%. Autre donnée importante de l’étude : c’est durant la tranche d’horaire 12 à 12h30 que le taux de respect est le plus élevé (47,8%) alors qu’il n’est que de 42,9% durant la tranche comprise entre 17h et 17h30.     

Seulement 52% respectent la priorité à droite

Près de la moitié des conducteurs (47,8%) ne respecte pas la priorité à droite en milieu urbain. Parmi ces derniers, près de 4 conducteurs sur 10 (35,5%) franchissent l’intersection à faible vitesse.  Les femmes (61,5%) respectent légèrement plus que les hommes (51,4%) la priorité à droite. A midi, le taux de respect par les conducteurs atteint 49,6%, le plus bas de la journée. Les deux-roues (petit cylindre : 48,4%, grand cylindre : 45,1%), les taxis (50,8%), les triporteurs (53,8%) et les véhicules de tourisme ( 53,7%) affichent les taux les moins élevés.

Port du casque

Si le port du casque est obligatoire pour les motos et les deux-roues, 38,1% de conducteurs de motos ne portent pas de casque et 13,1% portent un casque non-attaché en milieu urbain. Plus alarmant: près de 7 passagers sur 10 (69,5%) préfèrent ne pas le porter.   Cette étude sur le mesurage des indicateurs comportementaux des usagers de la route a été réalisée en deux temps : en mars et en septembre 2017. Au total, 312 sites ont été choisis à l’intérieur de 17 villes du Maroc et 100 sites en rase campagne. Cette étude a mesuré 6 indicateurs comportementaux  en milieu urbain: le port de la ceinture de sécurité, le port des casques par les usagers des deux-roues à moteur, le respect des passages de feux de carrefours au rouge, la fréquence de passage d’un signal stop sans marquer l’arrêt, le respect de la priorité au carrefour giratoire et la priorité de passage à droite.   En rase campagne, deux indicateurs ont été ciblés : le port de la ceinture de sécurité et l’usage du casque par les usagers des deux-roues à moteur.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *