Etudiants intoxiqués à la salmonelle

Les intoxications alimentaires dont ont été victimes plus d’une centaine des étudiants de la cité universitaire «Souissi II», seraient dues à l’utilisation d’oeufs infectés de salmonelle, lors du repas du soir du lundi 10 mars. Le lendemain, la panique s’empare de la cité, quand les premières victimes, 75 étudiants, ont été évacuées au CHU Ibn Sina de Rabat, souffrant de douleurs abdominales, diarrhées, nausées, vomissements, maux de tête, fièvre. Soixante-douze heures après, d’autres cas seront révélés.
Selon des étudiants résidants à la cité, les oeufs servis lundi auraient été préparés avant et restés pendant quarante-huit heures dans le réfrigérateur. Et de préciser que l’infection a été dûe à la présence de ce microbe dans les oeufs consommés.
Il est à souligner que la Salmonella, selon les spécialistes, est très largement répandue dans la nature et son réservoir s’étend à tout le règne animal, en particulier les volailles. Il faut préciser que ces bactéries pathogènes spécifiques provoquent des maladies à la suite de l’absorption d’eau ou d’aliments contaminés par des excréments, contamination de type féco-orale. Le maintient des aliments contaminés à la température ambiante favorise la multiplication du germe. Et, semble-t-il, tel a été le cas des oeufs infectés servis aux étudiants de la cité Souissi II de Rabat.
La toxi-infection alimentaire à la Salmonella débute au moins après huit heures. Les malades présentent diarrhée, vomissement et fièvre. Chez l’adulte, ces troubles durent en moyenne de deux à cinq jours puis rétrocèdent sans complications. Les autres Salmonelloses, qui sont plus rares, provoquent la méningite, l’ostéite, l’infection urinaire. Le tableau clinique associe habituellement, une fièvre à 39°C -40°C, des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements et un syndrome diarrhéique fait de selles liquides et fétides. L’évolution est le plus souvent spontanément favorable en 3 à 5 jours, mais chez le sujet fragilisé, jeune enfant, sujet âgé, immunodéprimé, il peut apparaître une déshydratation avec insuffisance rénale. Pour éviter les risques, les spécialistes conseillent un strict respect des règles de l’hygiène. Ces règles, indiquent-ils, s’articulent autour du lavage des mains, avant, durant et après la préparation des aliments. Nettoyage régulier des ustensiles de cuisine ainsi que les surfaces de préparation des aliments.
Bien faire cuire les aliments, en particulier les aliments d’origine animale, jusqu’à ce que leur température interne atteigne 70°C, température indispensable à l’élimination de l’infection. Eviter de manger des oeufs crus ou mal cuits.
Ces mesures d’hygiène dans le traitement et la préparation des aliments sont essentielles pour réduire l’incidence de la salmonellose et éviter toute contamination croisée.
Les salmonelles sont une cause majeure de mortalité infantile dans les pays en voie de développement et constituent un risque permanent dans les pays industrialisés.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *