Événement : Le portail méditerranéen

S’adressant aux habitants de la région de l’Oriental, S.M. le Roi a rappelé le rôle joué par cette région, « rempart inexpugnable assurant à l’État marocain protection et immunité tout au long de sa glorieuse histoire ».  S.M. le Roi a pu constater, sur place, les besoins pressants et les préoccupations réelles des populations locales. Par suite, S.M. le Roi a lancé une initiative royale pour le développement de la région de l’Oriental. Devant représenter une ouverture réelle sur le bassin méditerranéen, cette initiative s’articule autour de quatre axes. Elle est de nature à stimuler l’investissement et favoriser la création de petites et moyennes entreprises par les jeunes.
Ainsi, des mécanismes précis de financement, de suivi et d’évaluation sont prévus. Une dotation initiale de 30 milliards de centimes, auxquels s’ajouteront des apports de nombreuses institutions, pour le financement de ces projets ont été alloués. De même le centre régional d’investissement a été désigné pour coiffer l’ensemble.
Les atouts de ce qui représentera, désormais, la façade méditerranéenne du Maroc compte, entre autres, trois grand projets avec de fortes synergies : le port Tanger-méditerranée, la zone franche de Nador et le projet touristique de Saîdia. «Ce que nous recherchons, à travers cet important projet, c’est qu’il ouvre un portail méditerranéen devant le développement de la région » avait déclaré en substance S.M. Le Roi, parlant du projet de la Zone Franche de Nador. Ainsi, une forte contribution à la consolidation de l’économie est attendue. Elle vient aussi en renforcement du grand complexe Tanger-Méditerranée. L’objectif visé reste le parachèvement du projet stratégique royal qui vise à faire de l’espace méditerranéen un puisant levier pour le décollage et le développement national, pour le partenariat économique et pour le brassage culturel.
Cette vision stratégique est complétée par l’aménagement de la zone touristique côtière de Saïdia, avec la participation du fonds Hassan II pour le développement économique et social. « Nous réaffirmons, à cet égard, la nécessité d’engager, avec professionnalisme, des efforts hardis, pour attirer les investissements nationaux et étrangers, afin de faire de Saïdia la perle de la côte méditerranéenne », avait rappelé S.M. le Roi.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *