Évènement : Les croisières fictives de Rached

Après une longue éclipse, le directeur général de l’Anapec a refait surface. Notre Rached national est revenu. Alléluia. On s’inquiétait vraiment pour lui. Il s’en est fallu de peu pour que les gens descendent dans la rue pour réclamer le drôle de capitaine qui a promis de caser pas moins de 30.000 jeunes Marocains à bord de bateaux de croisière. Ces fameux emplois fictifs proposés par l’agence émiratie Al Najat que l’Anapec et le ministère de l’Emploi d’Abbas El Fassi avaient cautionnés avec un zèle tout particulier. Mais tout compte fait, M. Rached n’est pas bête. Il a réapparu après que les urnes furent remisées. C’est-à-dire après le 27 septembre. Car il ne fallait pas gêner Abbas El Fassi et son parti en pleine période électorale avec une affaire aussi explosive. Quel sens de la discipline et du dévouement.
Chafik Rached est revenu donc parmi nous pour raconter quoi ? Cette fois-ci, il a fini par avouer implicitement que cette grosse opération d’arnaque en est bel et bien une. C’était, dans l’après-midi du lundi 30 septembre, devant l’agence Anapec d’Aïn Borja à Casablanca, assaillie spontanément par un groupe de 80 candidats exaspérés venus prendre des nouvelles de l’avancement de leur dossier d’embauche.
M. Rached a reconnu face aux manifestants que cette affaire mirifique connaît actuellement un problème sérieux : la disparition soudaine dans la nature du directeur général d’AL Najat Ali Pasha. Ce dernier, selon les dires de M. Rached, lui aurait posé un lapin à Londres où le “porté disparu“ devait lui présenter les employeurs virtuels.
Les deux hommes devaient aller ensuite ensemble en Norvège pour faire une balade dans les paquebots imaginaires. “ Le fait que l’intermédiaire émirati n’ait pas donné signe de vie ne remet nullement en cause l’opération d’embauche“, ose-t-il encore déclarer à la foule des blousés. Il ajoute : “ L’Anapec a passé outre Al Najat en adressant directement les dossiers de candidatures aux entreprises de croisière en Grande Bretagne, en Norvège et aux Pays-Bas“. Rached qui est arrivé à entrer en contact avec des objets flottants non identifiés, il y a de quoi s’inquiéter ! Après les OVNI, les OFNI. Il convient que les Américains abandonnent un peu les mystères de l’espace pour s’intéresser beaucoup aux bizarreries en haute mer. Cette situation qui relève du paranormal peut inspirer de très bons épisodes pour la série X-files.
Après son exposé surréaliste, Rached le magnifique a proposé deux solutions à ses interlocuteurs qui se retiennent à peine devant tant de mystification : soit ils acceptent d’être remboursés (les 900 Dhs de la visite médicale) soit ils attendent encore d’être recrutés pour des bateaux de croisière fictifs. Avec un peu de chance, cela peut arriver. Attention, les OFNI embarquent.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *