Evitez ces erreurs ! Démissionnez en beauté!

Evitez ces erreurs ! Démissionnez en beauté!

Votre décision est prise, vous démissionnez. Cette décision pourrait vous soulager et vous paraître sans appel, mais, car il y a toujours un mais, il y a bien des pièges à éviter.  Nombreux sont ceux qui commettent des erreurs en décidant de démissionner, en démissionnant et même après avoir démissionné. ALM vous a repéré quelques grandes erreurs à ne pas commettre. Démissionner sur un coup de tête n’a jamais eu rien d’ingénieux. Avant de claquer en héros la porte de votre entreprise, mesurez les conséquences de votre action. Elle doit être réfléchie de manière raisonnable et mûre. Ce qui est sûr c’est qu’à partir du moment où vous aurez envoyé votre lettre de démission à votre employeur, il vous sera difficile de faire machine arrière. Légalement et sous certaines conditions vous avez, bien entendu, la possibilité de revenir sur votre décision, mais il n’en demeure pas moins que le mal est fait et que votre première décision risquerait de générer de lourdes conséquences sur le climat professionnel. Maintenant que la première erreur est claire, passons à la deuxième. Dans le cas où votre démission a été bien réfléchie et que des problèmes d’ordre relationnel sont à l’origine, il y a bien une règle à suivre: ne jamais laisser un mauvais souvenir. Évitez à tout prix de quitter sur un comportement déplacé, surtout si vous souhaitez travailler de nouveau dans le même secteur d’activité. D’autant plus que, généralement, un recruteur se renseigne souvent sur les références de son futur employé. Que faire ?  Mettez votre rancœur de côté afin de rester en bons termes avec vos futurs ex-collègues-employeurs.  Pour ce qui est de la troisième erreur stratégique, elle est liée à l’explication que vous devriez fournir à votre employeur avant qu’il vous libère. Pour que votre décision soit bien vécue de part et d’autre, ne vous contentez pas d’envoyer une lettre recommandée à votre patron. Motivez également votre décision de vive voix et précisez-lui les raisons qui vous poussent à changer de cap. Si vous avez décroché une autre opportunité, expliquez, en quelques mots, pourquoi celle-ci colle mieux à votre projet professionnel. Ici, l’erreur serait de ne pas avoir d’autres pistes ! Quitter son poste sans avoir de promesses d’embauche est très compliqué surtout dans le contexte économique actuel. D’après les cabinets de conseil, «un candidat a plus de chances d’être recruté s’il est en poste que s’il est en recherche d’emploi». Après avoir franchi toutes les étapes, l’on arrive à l’entretien d’embauche qui nous mènera à notre futur poste. Ici, il est indispensable de savoir parler de sa démission. En entretien d’embauche, lorsqu’un recruteur vous demande pour quelles raisons vous avez quitté votre précédent poste, soyez transparent mais ne critiquez jamais vos anciens managers. Vous n’avez toutefois pas intérêt à  vous appesantir sur votre passé mais plutôt à évoquer les raisons pour lesquelles vous souhaitez intégrer une nouvelle entreprise. Evitez ces erreurs et vous aurez réussi votre démission !

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *