Exercice illégal: Un dentiste suspendu

Exercice illégal: Un dentiste suspendu

Un médecin dentiste vient d’être définitivement radié du tableau du conseil régional du sud de l’Ordre national des médecins dentistes pour avoir facilité l’exercice illégal de la médecine. Selon un communiqué du conseil, ce dentiste a été sanctionné pour avoir utilisé son cachet professionnel pour des déclarations dentaires au profit de plusieurs pratiquants illégaux.

L’article 3 du dahir n°1-07-41 précise que seuls les médecins inscrits au tableau de l’Ordre national des médecins dentistes peuvent exercer, l’inscription audit tableau étant conditionnée par l’obtention d’un doctorat en médecine dentaire. 

Si le texte de loi est on ne peut plus clair, l’exercice illégal de la médecine dentaire n’en est pas moins répandu et nuit autant au corps de métier qu’à la santé des citoyens. Selon les chiffres du ministère de l’intérieur, ils seraient plus de 3.300 personnes à exercer cette profession de manière illégale, près de 1.700 d’entre eux ne disposent d’aucune autorisation de la part des autorités. 

Les risques liés à cette pratique résident essentiellement dans la contraction de maladies infectieuses telles que l’hépatite ou la tuberculose. Dans son communiqué, l’Ordre national des médecins dentistes se dit intransigeant quant aux dérapages et aux manquements à la déontologie et aux textes de loi régissant la profession.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *