Fahs-Anjra : Un projet de construction et de réhabilitation de 120 unités scolaires

Fahs-Anjra : Un projet de construction  et de réhabilitation de 120 unités scolaires

Selon M.Brini, il est de la responsabilité de toutes les parties concernées, en particulier l’académie de l’éducation et les associations des parents d’élèves, d’aider les établissements scolaires à conserver leur bon état. 

Le secteur éducatif dans la province rurale de Fahs-Anjra vient de connaître le lancement du programme de mise à niveau des établissements scolaires pour une durée de deux ans. Ce programme – qui est le fruit d’une convention liant la Fondation Tanger-Med pour le développement humain à l’Agence pour la promotion et le développement du Nord (APDN), la direction provinciale du ministère de l’éducation nationale de Fahs-Anjra et le conseil provincial de Fahs-Anjra – permet la construction et la réhabilitation de 120 unités scolaires dans l’ensemble des communes de cette province rurale. D’une enveloppe budgétaire globale de 22 millions de dirhams,  ce projet contribue, grâce à «la mobilisation de tous les partenaires contractants, à la promotion du secteur de l’éducation dans la province de Fahs-Anjra», a affirmé le président du conseil de surveillance de l’Agence spéciale Tanger-Méditerranée (TMSA), Fouad Brini.

Ce responsable a salué, à cette occasion, le rôle joué par le gouverneur de cette province rurale, Abdelkhalek Marzouki, pour la mise en place de ce programme. M. Brini a tenu à rappeler que depuis sa création, il y a près de dix ans, la Fondation Tanger Med, dont l’excellence et la réduction du taux d’abandon scolaire sont parmi les priorités, poursuivait sa contribution au renforcement des infrastructures socio-éducatives dans cette province. L’intervenant a poursuivi qu’il est de la responsabilité de toutes les parties concernées, en particulier l’académie de l’éducation et les associations des parents d’élèves, d’aider les établissements scolaires (réhabilités ou nouvellement construits) à conserver leur bon état. Et ce grâce au «suivi, l’engagement, la mobilisation et la continuité des actions avec plus de rigueur de leur part», a dit M. Brini.

Ce projet, qui permet d’améliorer l’état des écoles et la sécurité des élèves, prévoit plus précisément la création de 22 nouveaux établissements scolaires et la réhabilitation de 98 autres unités existantes sur l’ensemble des communes de la province de Fahs-Anjra. Ils comprennent dans leur ensemble quelque 400 classes pouvant accueillir plus de 10.000 élèves. Ce projet englobe des travaux de construction des infrastructures et ceux de la mise en place d’équipements (terrains de sport, espaces récréatifs, revêtement du sol et des murs, sanitaires, …). «Ce projet s’inscrit dans le cadre de la vision stratégique de l’APDN pour le développement de l’éducation au niveau de la province Fahs-Anjra, mais aussi au niveau de l’ensemble du périmètre d’intervention de l’agence. Il vise l’amélioration des conditions du travail des enseignants, celle de scolarisation des élèves, la lutte contre la déperdition scolaire et surtout l’augmentation du pourcentage de la scolarisation de la fille en milieu rural. L’agence contribue au financement de ce projet avec 35% du montant global», a souligné Mounir El Bouyoussfi, directeur général de l’APDN.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *