FAR : la paix en ordre de marche

FAR : la paix en ordre de marche

"Pas de faste, ni d’effets de manches, c’est simplement sobre", nous a dit un haut responsable militaire, lors du défilé organisé, hier sur l’avenue Ennasr, sous la présidence de SM le Roi Mohammed VI, et en présence de plusieurs centaines de milliers de citoyens venus s’associer, spontanément et dans un enthousiasme inégalé, à un grand moment de fête commémorant le 50ème anniversaire de la création des Forces Armées Royales (FAR), le 14 mai 1956.
Ce défilé, qui vient couronner nombre de festivités, dont la remarquable Caravane de l’Histoire militaire, consacre la volonté d’ouverture de l’institution militaire sur les  civils, décidée par le Chef suprême des Forces Armées Royales, SM le Roi Mohammed VI. "C’est la première fois que j’assiste à un défilé de nos valeureux soldats, je suis à la fois curieux et très heureux de constater que cet événement vient rendre un hommage mérité à nos glorieuses FAR qui incarnent, à nos yeux, un symbole fort pour la défense de notre intégrité territoriale", lance un civil, avant de foncer dans le tas.
A 11 heures, le Souverain, monté à bord d’une Jeep, fait une entrée triomphale sur l’avenue Ennasr, sous les cris "Vive Sa Majesté", "Bravo à nos braves soldats"… Passé ce moment, place à une parade de la Fanfare royale qui ouvre la marche en direction d’une grande tribune dans laquelle le Souverain, accompagné de SAR le Prince Moulay Rachid, avaient déjà pris place. Un tonnerre d’applaudissements entonne au milieu des foules, ponctués de coups de flashs pour immortaliser ce moment privilégié avec les différents corps de l’armée qui paradaient, les gestes réglés au rythme des battements de tambours.
Une admirable synchronie gestuelle reflétant la discipline des membres des Forces Armées Royales. Les citoyens, rassemblés en bord de route, et arborant les couleurs nationales, rehaussées par des portraits de SM le Roi, regardaient défiler, tour à tour, des unités de la Gendarmerie Royale, de la Marine Royale, des Forces armées de l’air, des régiments de skieurs, des cavaliers, des Forces auxiliaires… Un beau spectacle, marqué également par la participation des armées de plusieurs pays amis du Royaume.
Parmi les forces étrangères ayant paris part à ce défilé, figuraient des groupes de parachutistes de l’armée du Niger, de la gendarmerie de la République française, et de l’Armée de terre de la République démocratique du Congo (RDC). Ce défilé qui, rappelons-le, fut sobre, n’ayant pas d’autre signification que celle qu’impose la date-anniversaire de la création des FAR, consacrant également la volonté d’ouverture qui marque le nouveau règne, a duré environ 1 heure. Soixante minutes pendant lesquelles les cœurs auront battu très fort, dans une parfaite symbiose entre militaires et civils.
Avant-hier, l’Orchestre symphonique des FAR avait ouvert le bal en offrant un très beau récital de musique devant l’entrée de la gare Rabat-Ville. Au gré d’une population qui a pu apprécier un florilège de très belles partitions puisées dans le répertoire musical patriotique, mais aussi et curieusement devant des nuées de colombes qui s’étaient donné rendez-vous devant la grande fontaine de la place Mohammed V. Une belle coïncidence qui vient sceller un "acte de mariage" entre civils et institution militaire. Et symboliser la force de l’armée marocaine. Une armée de paix.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *