Fatéma-Ezzahra Izma, une j’didie au MIT

Fatéma-Ezzahra Izma, une j’didie au MIT

Fatéma-Ezzahra Izma fera bientôt partie d’une équipe triée sur le volet pour passer six semaines à l’Institute de technologie du Massachusetts (Massachusetts Institute of Technology, MIT), aux Etats-Unis.
Cette jeune lycéenne âgée de 16 ans a été choisie pour représenter le Maroc dans ce stage de perfectionnement, organisé annuellement par le célèbre Centre d’excellence en éducation (Center for Excellence in Education) avec l’Institut de recherche scientifique (Research Science Institut).  Fatéma-Ezzahra Izma est une brillante étudiante en première année au lycée Ibn Khaldoun, un établissement scolaire public à Al-Jadida. « J’ai déposé ma candidature pour être parmi les dix élèves sélectionnés à travers le monde par le Research Science Institue, pour passer près de six semaines au Centre d’excellence en éducation. Je suis censée quitter le Maroc le 25 juin et y revenir le 6 août prochain », précise avec un brin de fierté Fatéma-Ezzahra Izma. En fait, le lycée Ibn Khaldoun avait mis sur la liste de candidature quatre de ses plus brillants élèves et l’avait adressée par la suite à l’ambassade américaine, à Rabat, pour la retransmettre à son tour à ce Centre d’excellence en éducation (CEE). Et parmi plusieurs candidatures adressées par des établissements publics et privés, c’est Fatéma-Ezzahra Izma qui est arrivée à saisir cette occasion.  Les neuf autres lycéens qui accompagneront cette jeune fille native de la ville de Casablanca sont de divers pays : Egypte, Inde, Koweït, Liban, Pakistan, Qatar et Turquie.
Le premier critère de sélection, ce sont les notes obtenues au lycée, en plus des observations des professeurs sur les candidats. Fatéma-Ezzahra Izma a obtenu 17,51/20, de moyenne pour ce premier semestre de cette année scolaire.
Par ailleurs, elle est en deuxième place sur la liste de classement d’élèves par notes. Avant de décrocher son billet d’entrée au Research Science Institute, elle a passé un test sous forme de questionnaires. « Les questions étaient formulées en anglais, mais nous avons répondu en langue française.  Je ne maîtrise pas encore l’anglais parce qu’en fait, cela fait juste six mois que l’on commence à apprendre cette langue », note Fatéma-Ezzahra. Huit questions figuraient précisément dans le document adressé aux candidats. Research Science Institute les a interrogés sur leurs objectifs dans la vie, à long terme, sur les disciplines scientifiques pour lesquelles ils penchent le plus, sur leurs loisirs et activités menées en parallèle avec les études. 
Il faut noter que les contacts entre le lycée Ibn Khaldoun et le CEE ont été établis avec l’intervention d’une association marocaine, encourageant l’utilisation des nouvelles technologies de l’information et de la communication dans le secteur de l’enseignement public. Il s’agit du Réseau marocain de l’éducation et de ressources (MEARN), créé en 2002, et qui a fait bénéficier ce lycée d’une classe équipée en matériel informatique.
Actuellement, Fatéma-Ezzahra Izma se prépare pour son voyage qu’elle effectuera l’été prochain aux Etats-Unis. La première fois à l’extérieur du Maroc.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *