Fatima Zahra Mansouri confirmée maire de Marrakech

Fatima Zahra Mansouri confirmée maire de Marrakech

Fatima Zahra Mansouri sera maintenue dans son poste de première femme maire à l’échelle nationale. La Cour d’appel administrative de Marrakech a infirmé, jeudi 10 septembre, le jugement du tribunal administratif en date du 13 juillet dernier. Un jugement qui avait annulé les élections communales du 12 juin au niveau de la circonscription de Ménara. La Cour d’appel a, en outre, rejeté l’ensemble des recours portant sur la remise en cause du processus électoral au niveau de cette circonscription ayant amené la mandataire de la liste additionnelle du Parti Authenticité et Modernité (PAM) à la tête du conseil communal de la ville ocre.
«Le jugement de la Cour d’appel de Marrakech montre que la justice est indépendante. La Cour d’appel a fait ses investigations et a constaté que l’erreur administrative n’a pas eu un impact direct sur les résultats des élections dans la circonscription de Ménara», a déclaré à ALM Milouda Hazib, membre du bureau national du PAM. Cette dirigeante du PAM a affirmé que son parti est «satisfait de ce jugement qui est juste, mais aussi équitable à l’égard de la cause de la femme marocaine d’une manière générale».
Du côté du FFD, c’est la déception. Contacté par ALM, le secrétaire général du FFD, Thami Khiari, a déclaré avoir été surpris par la décision de la Cour d’appel administrative. «Le jugement de la Cour d’appel est surprenant d’autant plus que lors de la phase de l’appel nous avons fourni au tribunal de nouvelles preuves qui affirment que les élections du 12 juin dans la circonscription de Ménara ne se sont pas déroulées conformément à la loi», a affirmé M. Khiari. Le dirigeant du FFD précise que son parti n’a pas encore reçu le jugement et qu’il ignore toujours son contenu ainsi que les éléments sur lesquels le tribunal s’est basé pour infirmer le jugement rendu en première instance. «Nous allons étudier le contenu du jugement avant de voir si ça mérite ou pas de continuer la bataille. En fait, nous avons toujours la possibilité de pousser l’affaire vers la Cour suprême», poursuit M. Khiari, ajoutant que le jugement de la Cour d’appel administrative n’a aucun impact politique sur le FFD à partir du moment «qu’il ne s’agit que d’une bataille que le FFD a choisi de mener pour la moralisation de la vie politique». Pour rappel, Rabii El Kaoutari, tête de liste et Mme Errouifi El Hassania, tête de liste additionnelle du FFD au niveau de cette circonscription, avaient saisi le tribunal administratif, au motif que l’opération électorale a été entachée d’irrégularités concernant aussi bien le déroulement du scrutin que l’opération de décompte des voix. Suite à ce recours intenté par les têtes de liste du FFD, le tribunal administratif de Marrakech avait décidé d’annuler les élections au niveau de la circonscription de Ménara et leur réorganisation. Ce verdict de la justice administrative avait été vivement critiqué par les dirigeants du PAM qui ont vu leur candidate déchue 22 jours seulement après son élection au poste de première maire de l’histoire du Maroc.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *