Faut-il relancer le recruteur ?

Vous avez passé un entretien voici près de deux semaines et vous êtes toujours sans nouvelle du recruteur. Faut-il oser reprendre le contact ? Au bout de quel délai ? Avec quelle insistance ? Relancer, c’est faire preuve de motivation. N’ayez pas de scrupules à relancer une entreprise à laquelle vous avez envoyé un dossier de candidature. Cette démarche témoigne de votre ténacité. Patientez une dizaine de jours après l’envoi de votre courrier avant de relancer le destinataire, de préférence par téléphone. Rappelez le contexte de votre candidature (spontanée, offre parue dans la presse…) et demandez où en est votre dossier. Evitez la polémique. Si votre candidature n’a pas été retenue, cherchez à connaître les raisons du refus : profil trop éloigné, dossier peu explicite, manque d’expérience… Si vous ne parvenez pas à obtenir un interlocuteur, utilisez le fax, Internet ou envoyez un courrier.
Anticipez la question dès l’entretien. Avant de clore l’entretien, demandez à votre interlocuteur s’il vous contactera ou si c’est à vous d’appeler. Demandez dans les deux cas sous quel délai. C’est à vous de l’appeler ? Faites-le le jour prévu. C’est lui qui doit vous donner une réponse ? Sans signe de vie de sa part au-delà de trois jours après la date fixée, relancez-le. Faites-le par courrier si vous êtes mal à l’aise au téléphone. Relancez après un courrier négatif. Lorsque vous recevez une réponse négative par courrier, n’hésitez pas à reprendre contact avec le recruteur et cherchez à connaître les raisons qui ont motivé son refus.

• Source : Apec.fr

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *