Femmes : Le mois de sensibilisation

International Human Rights Law Group (IHRLG) est une organisation internationale non-gouvernementale à but non-lucratif avec une équipe diverse de spécialistes de droits humains et de professionnels juridiques venant de plus de 20 pays.
Créée en 1978, et ayant oeuvré depuis dans 88 pays, cette organisation est engagée dans le plaidoyer des droits humains, les litiges stratégiques et la formation à travers le monde. Mission : soutenir les activistes locaux pour les habiliter à élargir le champ de protection des droits humains et de promouvoir une large participation dans l’élaboration de normes et procédures des droits humains au niveau national, régional et international.
Un bureau de terrain du Law Group est établi au Maroc depuis mars 2000 pour soutenir les initiatives des organisations féminines à travers le Maroc. « Reconnaissant le rôle important joué par les groupes locaux dans la dénonciation des violations des droits humains chez eux, nous développons des programmes qui répondent aux besoins exprimés par les organisations locales, pour renforcer leurs capacités dans ce domaine.» a expliqué Maître Stéphanie Willman Bordat, directrice résidente du bureau du Law Group au Maroc. Une femme qui a déjà travaillé avec des ONG dans plusieurs pays notamment au Pakistan, en Egypte et aux Pays-bas où elle a procédé à des enquêtes approfondies sur les cas de violence contre la femme et la problématique des «travailleuses de sexe» ou «les prostituées émigrées».
Ce bureau fournit de l’assistance technique à un réseau d’organisations à travers notre pays dans une initiative de soutenir les filles et jeunes femmes à risque de l’abus sexuel, les travaux forcés et les pratiques de quasi-esclavage dans la prostitution, le service domestique et le trafic de personnes. C’est sur cette base que le bureau de terrain du Law Group au Maroc organise, en collaboration avec 13 organisations locales, «Le Mois national de sensibilisation». Une occasion qui figure dans le cadre de son initiative de promouvoir les droits humains des filles et des jeunes femmes.
Selon Maître Stéphanie Willman Bordat, le Law Group a identifié les priorités des ONG marocaines sur la base des entretiens intensifs menés avec plus de 40 organisations et individus au Maroc et d’après une enquête initiale de besoins. Le Group a ainsi élaboré un programme d’activités pour répondre de façon efficace à leurs besoins. «Nous entretenons des consultations permanentes avec les groupes locaux et sollicitons leurs réactions, pour assurer que nos programmes et nos méthodes répondent à leurs besoins.» a affirmé Maître Willman Bordat. En ce qui concerne «Le Mois national de sensibilisation», les treize organisations marocaines partenaires dans cette initiative prévoient pendant tout le mois de mars un programme complet comprenant une diversité d’activités de prévention, d’information, de sensibilisation, d’assistance directe et de plaidoyer pour les droits humains des filles et des jeunes femmes à risque au Maroc.
Le programme en question est constitué de pièces théâtrales, vidéo-films, débats, tables rondes, journées portes ouvertes, groupes de soutien, une caravane civique, visites aux prisons et séances d’éducation des droits humains de la femme. Une initiative qui vise à atteindre à la fois le grand public, les autorités, les élèves et les lycéennes, les organisations locales, les filles et les jeunes femmes à risque afin de les réunir dans une approche de droits humains sur les questions de la prostitution, le service domestique et le trafic de personnes.
Ces activités seront menées dans une vingtaine de sites à travers le Maroc et en particulier Tanger, Tétouan, Rabat-Salé, Casablanca, El Hajeb, Fès et sa région, Marrakech-Tansift El Haouz, Essaouira, Agadir et sa région. Le calendrier détaillé des activités se trouve dans le Site Internet du Law Group, avec à l’affiche une intéressante pièce théâtrale ( Al Moughtassaboun) qui sera produite à El Hajeb le 8 mars dans le cadre de la sensibilisation auprès des travailleuses de sexe. Des activités de longue haleine dont l’aboutissement profiterait à coup sûr aux filles et aux jeunes femmes marocaines.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *