Fermeture totale de 1.256 mosquées

Fermeture totale de 1.256 mosquées

Le programme national de mise à niveau des mosquées menaçant ruine, lancé le 14 mai dernier par Sa Majesté le Roi Mohammed VI a donné ses fruits. Le Maroc a procédé à la fermeture totale de 1.256 mosquées et partielle de 416 mosquées. Cette mesure a été prise après un travail d’expertise menées par les commissions provinciales de contrôle. Ces dernières ont expertisé 19.205 mosquées et salles de prière, dont 10.437 ont été déclarées affectées. C’est ce qu’indique lundi un communiqué du ministère des Habous et des Affaires islamiques. Ces commissions ont également proposé la démolition et la reconstruction de 513 mosquées et la rénovation de 9.924 autres. Le communiqué souligne que «Les études et expertises techniques minutieuses effectuées ont permis l’identification d’un premier ensemble de mosquées nécessitant une intervention urgente et dont le nombre s’élève à 2.866, y compris les 1.256 mosquées fermées totalement». Le montant global des études et expertises s’est élevé à 75 millions de dirhams. Par ailleurs, le ministère des Habous et des Affaires islamiques a signalé que les travaux de rénovation et de renforcement à caractère urgent seront entrepris par étape à compter du mois d’octobre 2010. Quant aux travaux de démolition, reconstruction et restauration, ceux-ci seront programmés à partir de l’année 2011. Le ministère des Habous et des Affaires islamiques, en coordination avec le ministère de l’Intérieur, s’est employé à mettre à disposition des lieux provisoires dans l’attente de la reconstruction ou de la rénovation des mosquées fermées et de leur ouverture. «Ces lieux provisoires seront ouverts aux fidèles après le mois sacré de Ramadan … à l’exception des zones où prévaut un climat rude (chutes de neige, intempéries et vents violents) empêchant que ces lieux puissent continuer à fonctionner», précise le communiqué. Les opérations d’aménagement des lieux alternatifs ont nécessité jusqu’à présent une enveloppe de 4,1 millions de dirhams. Rappelons que le 21 février, 41 personnes ont été tuées et 76 blessées dans l’effondrement du minaret de la mosquée Lalla Khenata dans le vieux quartier de Bal el Bardiyine, à Meknès. Ce drame avait suscité une polémique : les autorités évoquant l’effet des pluies diluviennes, alors que les habitants avaient pointé du doigt le mauvais état du monument. Une semaine plus tard, un ouvrier avait été tué et trois autres gravement blessés, dans l’effondrement de la coupole d’une mosquée à Nador. Suite à la tragédie de Meknès, il avait été décidé que toute mosquée n’ayant pas subi de rénovation ces 25 dernières années sera fermée pour rénovation. Quelques 245 millions d’euros ont été débloqués pour la mise à niveau des anciennes mosquées.
Selon les derniers chiffres du ministère des Habous et des Affaires islamiques, le Royaume compte actuellement 47.967 mosquées (13.183 en milieu urbain et 34.784 en milieu rural).

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *