Fertilité et contraception

L’infertilité des couples, la contraception, les actualités diagnostiques et thérapeutiques des cancers féminins, l’homme et la femme vieillissants, la bioéthique, la déontologie et la procréation médicalement assistée (PMA) ainsi que le dépistage de la trisomie 21 sont quelques-uns des principaux thèmes qui seront au centre des débats entre les spécialistes marocains, maghrébins et français lors du 21ème congrès national et 9ème Congrès maghrébin de fertilité et de contraception qui se tiendra à Casablanca les 12, 13 et 14 décembre 2003. Cette manifestation de formation médicale continue est organisée par la société marocaine (SMFC) et la fédération maghrébine de fertilité et de contraception (FMCF), sous l’égide du ministère de la Santé, de la Société marocaine des sciences médicales et de l’Ordre National des médecins. Pour le Dr Mohamed Yacoubi, président de ce 21ème congrès national de fertilité et de contraception, la pratique de la procréation médicalement assistée (PMA) connaît aujourd’hui au Maroc, un engouement fabuleux et cela même en l’absence d’une couverture médicale (AMO) qui pourrait aider au remboursement des coûts de la prise en charge thérapeutique de la stérilité. Par ailleurs, le président de ce 9ème Congrès maghrébin de fertilité et de contraception, tient à préciser qu’actuellement, le Maroc dispose de 15 centres d’assistance médicale à la procréation, qui sont tous rattachés à des établissements de soins privés. Un événement scientifique d’une grande envergure lors de cette rencontre maghrébine sur l’infertilité, relève du fait que les spécialistes marocains développeront avec leurs homologues européens, l’apport de ce procédé futuriste dans la procréation médicalement assistée qui s’appelle la maturation in vitro (MIV). Cette technique moderne, pas encore développée au Maroc, pourrait ouvrir un autre horizon par rapport aux méthodes existantes d’aide à la procréation car elle permet de se passer de la stimulation médicamenteuse ovarienne avec tout son cortège d’inconvénients. Aujourd’hui, à travers le monde, tous les centres spécialisés dans le traitement des infertilités s’activent et s’investissent dans la maturation ovocytaire in vitro (MIV). Quel est le contrôle de qualité dans les centres de procréation médicalement assistée (PMA)? Quel est le devenir des enfants nés après (PMA), les nouveautés dans les thérapeutiques hormonales de l’infertilité, les actualités et les perspectives de la contraception d’urgence et comment remédier aux dysfonctions érectiles, sont quelques-uns des autres sujets qui seront développés durant ce 21ème congrès national et 9ème Congrès maghrébin de fertilité et de contraception. Plusieurs autres sociétés savantes collaborent à cette manifestation de formation médicale continue, en l’occurrence la fédération marocaine de reproduction humaine, la société marocaine d’andrologie et d’urodynamique, la société marocaine de cancérologie et l’amicale des médecins cancérologues marocains.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *