Fès : Un collectif pour la lutte contre la pauvreté

Le collectif national "Iitilaf" pour la lutte contre la pauvreté a été créé dimanche à Fès, au terme d’une réunion constitutive qui s’est tenue avec la participation de près de 200 associations des différentes régions du Royaume. Ce collectif national dont le coordinateur est le centre des droits de gens  de Fès, ambitionne de devenir une force propositionnelle soutenant les efforts de l’Etat en matière de lutte contre la pauvreté et à leur tête "l’Initiative Royale visant la lutte contre la pauvreté et l’enracinement des bases du développement durable".
 Il a également pour objectif la recherche du soutien permanent des associations membres, et l’adhésion à l’alliance mondiale pour la lutte contre la pauvreté.
 Intervenant en ouverture de la réunion, M. Jamal Chahidi , directeur du centre des droits des gens a déploré que près de 24.000 personnes dans le monde  meurent de la faim chaque jour, 100 millions d’enfants ne sont pas scolarisés, 1,1 milliard de personnes boivent de l’eau polluée, et 8.200 personnes meurent  chaque jour du sida, affirmant que le moment est venu pour unifier et rassembler les efforts en vue de faire face à l appauvrissement des populations et interpeller les dirigeants de tous les pays à déployer davantage  d’efforts et se mobiliser pour lutter contre le fléau de la pauvreté.
 Traitant des objectifs du collectif national pour la lutte contre la pauvreté, M. Chahidi a affirmé l’importance du facteur humain dans tout effort de développement harmonieux et équilibré.
 La lutte contre la pauvreté, a-t-il soutenu, est l’affaire de tous et le collectif national ambitionne de fédérer les efforts de toutes les organisations non gouvernementales, associations, amicales et coopératives qui œuvrent dans tous les domaines pour faire face au phénomène de la pauvreté.
 La création de ce collectif s’inscrit dans le cadre de "l’Initiative Royale visant l’enracinement des bases du développement durable" et de l’appel mondial pour la lutte contre la pauvreté qui a pour objectif d’inciter les dirigeants des pays du tiers-monde à faire de 2005 l’année de lutte contre la pauvreté, a-t-il ajouté.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *