Fièvre aphteuse : Une nouvelle campagne de vaccination de rappel des bovins

Fièvre aphteuse : Une nouvelle campagne de vaccination de rappel des bovins

La surveillance sanitaire se poursuit sur l’ensemble du territoire

L’Office national de sécurité sanitaire des produits alimentaires (ONSSA) lancera du 20 décembre au 28 février 2018 une nouvelle campagne de vaccination de rappel contre la fièvre aphteuse bovine (sérotype A). Cette opération s’inscrit dans le cadre du programme de prévention contre la fièvre aphteuse bovine qui est apparue cette année en Algérie et en Tunisie. Dans un communiqué, l’Onssa précise que cette campagne sera exécutée sur tout le territoire national en association avec l’identification des bovins non encore identifiés, par les vétérinaires privés mandatés (VSM) et les services vétérinaires de l’ONSSA dans les zones non octroyées aux VSM, en étroite collaboration avec les différents intervenants (autorités locales et représentants des éleveurs).

L’ONSSA rassure une fois de plus les éleveurs en signalant qu’aucun cas de cette maladie n’a été détecté sur le territoire national. «L’état sanitaire du cheptel national est bon et aucun cas de fièvre aphteuse n’a été enregistré depuis le 13 novembre 2015», indique l’Office. Parallèlement à cette campagne nationale, la surveillance sanitaire du cheptel bovin se poursuit sur l’ensemble du territoire pour consolider les mesures préventives déjà entreprises, dans l’objectif de préserver le statut sanitaire indemne du Maroc vis-à-vis de cette maladie. Notons que la dernière campagne de vaccination qui a été menée du 15 juillet au 10 octobre 2017 a permis de vacciner plus de 2,6 millions de têtes, soit près de 90% de l’effectif bovin national. Rappelons qu’en avril dernier, les autorités vétérinaires algériennes avaient notifié plusieurs foyers de fièvre aphteuse bovine due au virus de sérotype A.

Par mesure de prévention et pour faire face à un éventuel risque d’introduction du virus, l’ONSSA avait pris plusieurs mesures pour protéger le cheptel national et a renforcé la vigilance à travers tout le territoire. Le contrôle aux zones frontalières avait ainsi été renforcé. En outre, l’ONSSA avait   interdit l’importation d’animaux, de produits animaux et d’origine animale et des aliments pour animaux à partir de l’Algérie.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *