Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement : L’heure est au bilan

Fondation Mohammed VI pour la protection  de l’environnement : L’heure est au bilan

Le conseil d’administration a eu lieu le 29 juin

SAR la Princesse Lalla Hasnaa a présidé jeudi 29 juin 2017 le conseil d’administration de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement à Rabat. Lors de cet événement, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a mis en lumière le parcours de la fondation au cours de ses quinze années d’existence avant de dresser le bilan de l’année qui s’écoule. Ainsi, l’année 2016 a été particulièrement riche pour la Fondation. En effet, elle a été marquée par la participation de SAR La Princesse Lalla Hasnaa à la 22e Conférence des Parties (COP22), où elle a présidé l’ouverture de deux évènements majeurs, à savoir, la journée de l’océan et la journée de l’éducation au développement durable.  Cette même année a également été couronnée par la signature de deux conventions avec l’UNESCO et la FAO.

Dans son communiqué la Fondation précise que la première convention est à caractère général, celle-ci s’inscrit dans le cadre de la nouvelle Décennie 2015-2030 des Nations Unies pour l’éducation au service du développement durable lancée par l’UNESCO et son Plan d’action global (GAP). Plus en détails, ce plan définit cinq domaines d’action prioritaires pour accélérer la marche vers le développement durable, dont le renforcement des capacités des éducateurs et des formateurs, domaine retenu par la Fondation Mohammed VI comme domaine d’action prioritaire au Maroc.  Quant à la seconde convention, elle a été signée avec la FAO et elle porte principalement sur l’éducation, la formation et la sensibilisation au développement durable, en particulier des jeunes. Elle vise également l’échange d’expertise, le partage de compétences et l’organisation de projets ou d’événements conjoints d’information et de formation, par la conception et la mise en œuvre de projets et programmes nouveaux d’intérêt commun, indique la fondation.

Dans cette dynamique, SAR la Princesse Lalla Hasnaa a également présidé en février 2016 la cérémonie de signature du Pacte Qualit’air à Skhirat entre la Fondation, la CGEM et 21 de ses entreprises affiliées. La Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement précise que ce pacte a été le point de départ d’une année riche en réalisations pour le programme Air-Climat de la Fondation. Celle-ci développe par ailleurs près de vingt programmes dans lesquels elle a fédéré les pouvoirs publics, les acteurs économiques et la société civile. Ces programmes servent selon la Fondation comme modèle en matière de sensibilisation et d’éducation à la protection de l’environnement. Dans cet élan, le travail de la fondation Mohamed VI pour la protection de l’environnement a permis de sauvegarder plus de 22 plages, labélisées pavillon bleu. De même, 1.375 éco-écoles ont participé à la saison 2015-2016 et 62 arborent le label Pavillon Vert dans le cadre de l’éducation au développement durable. La Fondation a également primé 7 reportages écrits par de jeunes reporters pour l’environnement dont 2 récompensés à l’international. En matière de tourisme durable, le label Clef Verte a été accordé à plus de 80 établissements touristiques à travers tout le Maroc. De plus, l’institution a apporté son appui au calcul de l’empreinte carbone de la COP22, estimée à 6.407 tonnes eq CO2, et a proposé aux participants de compenser leurs émissions sur des bornes dédiées sur le site de la COP22, et ce dans le cadre de la protection de l’air et du climat.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *