Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement : premier programme de compensation volontaire carbone

Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement : premier programme de compensation volontaire carbone

Une première au Maroc. Le premier programme de compensation volontaire carbone a été lancé, jeudi 23 avril à Rabat, lors de la signature d’une convention de partenariat entre la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement et la Fondation de la Caisse de dépôt et de gestion (CDG). Sous la présidence effective de Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna, cette convention a été signée par le président délégué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, Lahoucine Tijani et le président de la CDG, Mustapha Bakkoury. Selon le communiqué de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement, ce partenariat a été qualifié en tant qu’«œuvre pionnière et acte novateur en Afrique et dans le monde arabe aux retombées dépassant le cadre national».
Dans une allocution prononcée à cette occasion, M. Tijani a indiqué que «cette convention s’inscrit dans le cadre de la stratégie élaborée par la Fondation depuis sa création, conformément aux orientations de SAR la Princesse Lalla Hasna».Et de poursuivre : «une stratégie visant à développer une conscience collective chez les citoyens en guise de sensibilisation à la portée de la protection de l’environnement. Et ce en réalisant des programmes éducatifs en faveur des nouvelles générations et avec l’implication des acteurs des secteurs public et privé et de la société civile».
Pour sa part, M. Bakkoury,a souligné que la convention relate «la volonté du Groupe CDG d’adhérer au mécanisme de compensation volontaire carbone qui procède des missions et de la politique de développement durable du Groupe et explique sa présence dans des secteurs liés à l’environnement (gestion de l’eau, de l’énergie et du transport)». La mise en œuvre du programme de compensation volontaire carbone revêt plusieurs dimensions. Il permettra à la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement de soutenir des projets de plantation pour la séquestration du carbone et d’électrification solaire des écoles rurales pour éviter les émissions de CO2. Ce programme assistera la Fondation CDG dans la compensation des émissions annuelles de CO2 liées aux déplacements par avion et en voiture du personnel du Groupe CDG. De même, cette initiative traduit la volonté de la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement d’accompagner les pouvoirs publics dans leurs politiques de lutte contre la pollution de l’air au niveau national et contribue ainsi à l’effort mondial de réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES). La compensation volontaire carbone est basée sur le concept de «pollueur-payeur» qui consiste à estimer les émissions annuelles de CO2 générées par les activités des administrations, entreprises ou particuliers, et de les compenser en contribuant de manière volontaire au financement de projets respectueux de l’environnement. Ce programme s’inscrit dans la continuité des actions de sensibilisation des acteurs publics et privés, engagés par la Fondation Mohammed VI pour la protection de l’environnement en matière de réduction de la pollution atmosphérique et vient renforcer les programmes Qualit’Air et Eco entreprises, dont le dernier a été lancé par Son Altesse Royale la Princesse Lalla Hasna en janvier 2009.

Kawtar Tali (avec Map)

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *