Fondation Phosboucraa : Plus de 13.000 bénéficiaires du programme d’appui à la réussite scolaire à Laâyoune

Fondation Phosboucraa : Plus de 13.000 bénéficiaires du programme d’appui à la réussite scolaire à Laâyoune

Le Programme d’appui à la réussite scolaire (PARS) lancé en 2015 par la Fondation Phosboucraa et International Youth Foundation s’est achevé. La cérémonie de clôture de ce programme a eu lieu vendredi 30 juin à Laâyoune.

Cette initiative a permis à des enseignants et des directeurs d’établissements de  bénéficier  du savoir-faire de l’International Youth Foundation, le partenaire expert en matière de l’éducation de la Fondation Phosboucraa. Au total, 81 enseignants ont été formés en compétences de vie pour faire bénéficier plus de 2.000 élèves de ces compétences dans le cadre des «clubs de life skills».  Quatre-vingt enseignants, dont le travail quotidien touche plus de 13.000 élèves, ont amélioré leurs capacités pédagogiques. On notera également que 20 directeurs d’établissement ont été accompagnés de près pour développer et gérer des projets d’établissements. Enfin, plus de 20 coaches ont encadré 37 élèves qui ont conduit une étude sur le décrochage scolaire et qui ont produit un plan d’action pour faire face à ce phénomène. Comme l’a signalé  Khalid Chems Eddine, surveillant général au lycée Halima Saâdia à Laâyoune, le «Programme d’appui à la réussite scolaire contribue à la réduction du phénomène de l’abandon scolaire spécialement en favorisant le retour de ceux qui ont quitté les bancs de l’école.

Et ils sont 30.000 à l’école primaire. Ce qui est un chiffre alarmant». Ce programme a été mis en place dans l’objectif d’améliorer la qualité de l’éducation et les performances des élèves dans la Direction provinciale de l’éducation de Laâyoune.  Mis en œuvre dans 36 établissements primaires, collégiaux et secondaires, il s’articule autour de quatre axes. Le premier porte sur le renforcement des compétences des enseignants par l’acquisition de nouvelles pratiques pédagogiques et l’amélioration de l’apprentissage des élèves dans des champs académiques clés. Le deuxième axe vise à développer le savoir-être et le savoir-faire des élèves grâce au renforcement des compétences de vie, ou bien «life skills» en anglais, telles que la confiance en soi, l’esprit critique, le respect de soi et des autres et le travail en équipe. Il s’agit également de dynamiser la vie scolaire de l’établissement à travers le renforcement des compétences des gestionnaires d’établissement dans la conception, le développement et le suivi des projets d’établissements. Enfin, le programme vise à développer un plan d’action visant à réduire les causes potentielles de l’abandon scolaire à travers une étude menée par les élèves eux-mêmes. Rappelons que le renforcement des capacités des jeunes figure parmi les principales préoccupations de la Fondation Phosboucraa.

Cette dernière ne cesse de se mobiliser pour favoriser l’émergence des compétences, la réussite scolaire, notamment la réduction de l’abandon scolaire, et l’excellence académique, et ce à travers la mise en place de 2 centres de formation (Laayoune learning center et Dakhla learning center). Ces établissements permettent ainsi d’encadrer en moyenne 600 personnes par an et offrent des parcours de formation variés allant de la formation en soft skills, la formation en hard skills, l’entrepreneuriat, ainsi que le développement personnel par l’art et la culture.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *