Formation continue : une importance capitale

Formation continue : une importance capitale

La formation continue vise, à compléter le niveau initial de formation des salariés afin de le faire coïncider avec les besoins présents et futurs de l’entreprise. Elle entre éventuellement dans la flexibilité fonctionnelle de la main-d’œuvre employée qui correspond aux nouvelles formes d’organisation du travail. Elle répond également aux attentes des individus dont la motivation repose de plus en plus sur des facteurs non financiers liés à une demande de reconnaissance qui repose en partie sur le principe de la promotion.
Parlant de motivation et reconnaissance, Abdellah Chenguiti, Directeur des ressources humaines d’Akzo Nobel Coatings Maroc, trouve que « Deux leviers sont déterminants : la formation et le système de rémunération ». Les deux facteurs sont aussi important pour l’avenir de l’entreprise. « En matière de formation, poursuit-il, il convient d’abord de faire un constat. Tout  comme les organisations, les compétences ne sont plus immuables ». La durée de vie des connaissances et des savoir-faire a tendance à se raccourcir.
Face à cette obsolescence rapide des compétences, l’entreprise doit, aux yeux du responsable, développer une attitude de veille pour mettre à jour constamment ses ressources en savoir et en qualifications. « Pour ce faire, poursuit M. Chenguiti, la formation constitue un précieux outil, dans la mesure où elle permet d’enclencher et d’entretenir un processus d’adaptabilité permanente». «Elle permet également d’entretenir l’employabilité du salarié, en développant ses facultés de reconversion et en le préparant aux évolutions possibles, à l’intérieur comme à l’extérieur de l’entreprise», conclut-il. De ce point de vue, les responsables des RH sont unanimes : «Cet effort de formation est assimilé à un investissement immatériel qui repose essentiellement sur une politique globale définie par l’entreprise (plan de formation), mais qui s’appuie aussi sur les initiatives individuelles prises par les salariés».
Ce qui fait, aux yeux des DRH, que les chargés d’établir le plan de formation, souvent réalisé par le service de formation du personnel à partir des besoins exprimés par les chefs de services en relation avec le plan d’action stratégique engageant l’avenir de l’entreprise, se trouvent dans l’obligation de respecter certains aspects. « La définition des actions de formation, expliquent-ils, soit le contenu, et l’identification des personnels concernés en sont les aspects les plus importants à respecter ». Arrivant à cette conclusion, les entreprises se sont engagées dans des initiatives porteuses : des stages de formation au personnel. Et pour cela, ils ont eu besoin d’un responsable qualifié pour cette tâche pas commode : Le responsable de la formation, dont le profil est très pointu. 
Jalil en est l’exemple. Il travaille pour une société de consulting dans  la métropole. Jalil est lauréat des grandes écoles. Il possède un DESS de responsable de formation et gestion des systèmes et dispositifs de formation. Ce qui fait de lui un maître en la matière, c’est ce cursus scolaire qui s’ajoute à des années d’expérience. Les responsables de formation travaillent sous l’autorité du directeur des ressources humaines, dans le cadre de la charte et des projets d’actions décidés par le comité ou le conseil syndical.
Toujours autonomes, responsables de la conception, de la réalisation et de l’évaluation des actions dans son domaine d’intervention, ils assurent, en collaboration avec les autres chargés de mission et avec des partenaires externes, la responsabilité des actions mises en place pour les plans de carrière des employés.
A partir d’une analyse des demandes et des besoins de formation des agents, ils conçoivent un plan annuel ou pluriannuel de formation. Souvent, ils sont obligés d’élaborer et de proposer au directeur et aux instances de gestion du parc une politique annuelle ou pluriannuelle de formation. «Ma tâche essentielle commence par la collecte et la diffusion de l’information auprès du personnel concerné par les offres de formation, les droits en matière de formation », explique Jalil.
Et d’ajouter : « Les données rassemblées me permettent de concevoir et de mettre en place des outils permettant l’évaluation de la qualité et de l’efficacité du plan de formation». Une équipe au sein de la DRH ou d’un service formation assiste le responsable de formation dans son travail. La formation continue est de plus en plus primordiale pour la survie de l’entreprise.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *