Forum dédié à la 4ème génération des MRE: Anis Birou à l’écoute des jeunes MRE

Forum dédié à la 4ème génération des MRE: Anis Birou à l’écoute des jeunes MRE

Là où il y a les jeunes, une ambiance animée règne sur les lieux.

Tel est le cas d’un hôtel marrakchi squatté par environ 200 jeunes MRE de par le monde le temps d’un forum initié, les 12 et 13 mai, par le ministère chargé des MRE et des affaires de la migration.

Un forum en passe de devenir mondial

L’événement se veut, selon Anis Birou, dont le discours ne manque pas de sens d’humour, de détecter «les attentes des jeunes de leur pays d’origine et les offres que ceux-ci peuvent présenter au Maroc». Par là, le forum s’érige, comme l’estime le ministre chargé des MRE et des affaires de la migration, en espace d’échange et d’apport en visions différentes pour les jeunes autour de leur pays.
«Nous voulons que vous donniez l’image d’un Maroc ouvert, sérieux et ambitieux», enchaîne M. Birou en s’adressant aux jeunes présents. Par l’occasion, le ministre ne manque pas de recommander à ceux-ci de «demeurer attachés aux racines» puisque la patrie est, à ses yeux, «une partie du cœur». Outre cet événement, la tutelle ambitionne de «rassembler 1.000 jeunes lors d’un forum mondial».

La double identité est une richesse

Le président de l’Université Cadi Ayyad, partenaire de l’événement, estime, pour sa part, que «la double identité est une richesse». «Quand on est bien assis dans son identité, on réussit dans ce que l’on fait», enchaîne Abdellatif Miraoui saisissant son passage pour rappeler les initiatives entreprises par le hub de savoir qu’il chapeaute à l’instar de la création d’un semestre d’études consacré à 200 étudiants issus de l’étranger par an outre le programme Erasmus plus.

Respect et responsabilité

Tels sont les deux axes cités par Redouane Dghoughi pour illustrer les actions menées par le Maroc envers les MRE. «Le Maroc est fier de vous et attache un grand intérêt à ce que les MRE soient fiers de leur pays».
Ainsi s’adresse aux jeunes le directeur des affaires européennes auprès du ministère des affaires étrangères, intervenant à la place de Mbarka Bouaida, ministre déléguée auprès du ministre des affaires étrangères et de la coopération pour les raisons d’une mission à l’étranger. Outre Mme Bouaida, Driss Guerraoui, attendu pour expliquer aux jeunes les potentialités économiques du Maroc, brille par son absence lors du forum. Contacté par ALM, il précise avoir «une réunion du bureau» du Conseil économique, social et environnemental dont il est secrétaire général.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *