septembre 26, 2018

 

Fournitures scolaires : Alerte aux substances cancérigènes

Fournitures scolaires : Alerte aux substances cancérigènes

Avec la rentrée scolaire, c’est la ruée vers les librairies et les grandes surfaces pour l’achat des fournitures scolaires. Cela dit, les parents ignorent que bon nombre de ces produits contiennent des substances toxiques, cancérogènes ou allergènes. En France, l’Agence nationale de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) tire la sonnette d’alarme sur les substances néfastes que contiennent plusieurs produits. Selon l’Agence, les gommes, colles ou feutres peuvent se révéler toxiques car ils contiennent des composés organiques volatils. Ces composés intègrent les voies respiratoires et peuvent devenir irritants et avoir des effets à plus long terme. Signalons que l’année dernière, 60 millions de consommateurs avaient évalué les substances toxiques contenues dans différentes fournitures scolaires, susceptibles d’être ingérées par l’enfant au quotidien ou d’être en contact avec sa peau.

Elle a alors découvert que certaines fournitures dégagent des substances nocives : feutres parfumés, stylos billes, crayons de papier et de couleurs, cartouches d’encre, effaceurs, colles… sur 52 produits testés, 19 d’entre eux présentaient des substances indésirables, composés cancérogènes, toxiques ou allergisants. Ce qui est le plus préoccupant ce sont les solvants dans la colle et dans le correcteur, les phtalates dans les gommes, les substances allergisantes dans les gommes comme dans les colles parfumées. Au Maroc, la Fédération marocaine des droits du consommateur se dit préoccupée par cette problématique. «Cela fait 5 ans que l’on tire la sonnette d’alarme en attirant l’attention du gouvernement sur cette problématique ainsi que sur les jouets en plastique qui constituent un véritable danger pour la santé de nos enfants. Les enfants mettent les stylos, les crayons dans leur bouche qui transmettent des substances nocives susceptibles de provoquer un cancer», indique Bouazza Kherrati, président de la Fédération marocaine des droits du consommateur.

Et d’ajouter : «D’autres substances chimiques telles que les phtalates que l’on retrouve notamment dans les gommes, les trousses, les sacs affectent le système immunitaire». Le président de la Fédération pointe du doigt les fournitures scolaires de contrebande qui ont Investi en masse les étalages du commerce informel et qui représentent un réel danger pour la santé et la sécurité des enfants. Et même pour les produits importés qui transitent par les bureaux douaniers, M. Kherrati signale : «Il est impossible de tout contrôler dans la mesure où le ministère de l’industrie ne dispose que de 80 contrôleurs à travers tout le Maroc».

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *