France : Un Marocain accusé du meurtre de son épouse devant la justice

L’affaire remonte au 22 mai dernier lorsque la victime, mère de trois enfants, a été découverte au domicile familiale de la rue des Liondarts, à Clermont-Ferrand, baignant dans son sang, égorgée et poignardée à quatre reprises. L’expertise médicale avait établi que plusieurs coups violents avaient été portés au visage et à la tête de la victime.
Interpellé sur place, l’époux incriminé avait dans un premier temps nié être l’auteur du crime, affirmant, devant la police, avoir retrouvé sa femme dans cet état en rentrant chez lui, vers 22h00. Mais devant la multiplication des témoignages des voisins faisant état de bruit et d’insultes de sa part au cours de la nuit, il a expliqué qu’il s’était disputé avec sa femme et qu’il avait tenté de la désarmer alors qu’elle se précipitait sur lui avec deux couteaux. La Cour d’assises du Puy-de-Dôme aura notamment à démêler l’écheveau de ce fait divers qui comporte encore des zones d’ombres, principalement autour de l’emploi du temps nocturne du mari.
Les enquêteurs rappellent, de leur côté, que Farid A. est connu pour son côté belliqueux et que l’an passé, il avait fait l’objet d’une procédure pour violence sur conjoint, alors qu’elle était enceinte de leur troisième enfant.
L’annonce de ce drame, « commis avec une sauvagerie extrême », selon un policier cité par la presse locale, avait jeté la consternation dans le quartier de Clermont-Ferrand où la famille habitait depuis le début de l’année 2000.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *