Garantir la réussite

À l’occasion de la rentrée scolaire et universitaire qui coïncide avec le début de la troisième année de la décennie nationale de l’éducation et de la formation, SM le roi Mohammed VI a reçu vendredi dernier le président de la commission spéciale chargée de l’éducation et de la formation, Abdelaziz Meziane Belfkih.
Lors de cette audience, M. Belfkih a présenté au souverain le rapport annuel de la commission, portant sur le bilan de l’année précédente, et ses perspectives. Ce rapport, qui s’inspire de la démarche pédagogique de SM le roi, met en évidence les étapes franchies par le pays dans la réforme de son système éducatif grâce aux efforts déployés par les départements ministériels concernés en parfaite coordination avec la commission spéciale chargée de l’éducation et de la formation. Le rapport, explique le président de la commission, souligne que «l’éducation est un droit garanti pour tous et qu’il ne peut y avoir de place à l’analphabétisme dans un Maroc moderne et développé». Dans ce sens, la stratégie qui vise la généralisation de l’enseignement des enfants âgés de six enfants apporte ses fruits. Le taux d’inscription varie entre 99 et 100 % dans certaines régions du pays, notamment les grandes villes. Dans les autres contrées du royaume, ce taux dépasse 97 %. «Le rêve caressé depuis l’indépendance est en train de se concrétiser», avait dit le ministre de l’éducation nationale, Abdellah Saâf, lors des préparatifs pour cette rentrée scolaire. En effet, selon les dernières statistiques relatives à la rentrée scolaire 2002-2003, le nombre des nouveaux inscrits en première année de l’enseignement fondamentale du secteur public au titre de la nouvelle année scolaire a atteint 707.000 environ, soit une augmentation de 5 % par rapport à la saison précédente. En milieu rural, le nombre de nouveaux inscrits en 1-ère année de l’enseignement primaire du secteur public a atteint 413.987, enregistrant ainsi une augmentation de 7 % par rapport à 2001-2002. En milieu urbain, le nombre de cette catégorie des élèves s’élève à 295.035 inscrits, soit une augmentation de 3 %.
S’agissant du secteur privé, le nombre des nouveaux inscrits en première année de l’enseignement primaire dépasse 47.000 élèves, enregistrant ainsi une augmentation de 5 % par rapport à l’année précédente.
Dans le domaine de l’éducation informelle, 1.600.000 élèves, âgés de 9 à 11 ans, ont été inscrits pour cette rentrée scolaire. En vue d’accompagner la généralisation de la scolarisation et le développement de l’enseignement, le ministère de tutelle ainsi que les autres départements ministériels ont entrepris une panoplie de mesures pour garantir la réussite de la rentrée scolaire. Ainsi, il a été procédé à la construction de 4255 nouvelles salles réservées à l’enseignement primaire, de 1155 salles à l’enseignement préparatoire et de 528 salles à l’enseignement secondaire. Ces mesures, qui visent l’élargissement de la scolarisation des enfants, concernent également l’encouragement de l’enseignement privé, l’ouverture de l’école sur son environnement, la poursuite du soutien aux associations des parents et tuteurs d’élèves ainsi que l’amélioration des conditions sociales des élèves et la mise à niveau des établissements scolaires à travers la restauration de 40.000 classes.

loading...
loading...

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *