Gestion de Casablanca : Du nouveau dans l’affaire M’dina Bus

Gestion de Casablanca : Du nouveau dans l’affaire M’dina Bus

Il y a quelques semaines, ALM avait consacré un dossier à l’affaire M’dina Bus, dans une tentative d’apporter un début de réponse à des questions telles que l’interopérabilité Tram/Bus/Parking, au déficit financier de la société et à la promesse d’exclusivité d’exploitation qui lui a été faite.

Aujourd’hui, le dénouement de cette «crise» est, paraît-il, proche.  Présents à un débat organisé par la Chambre de commerce suisse autour de la gestion de la métropole, les responsables du conseil de la ville et ceux de  la société de gestion déléguée, M’dina Bus, ont mis la lumière sur l’aboutissement d’un long feuilleton confrontant ces deux entités.

Si l’on se base sur les déclarations de Abdessamad Haikar, deuxième adjoint du maire, en charge de l’urbanisme.  L’appel d’offres sur la base duquel sera désigné le cabinet d’audit qui décortiquera les comptes de la société «est entre les mains du ministère de l’intérieur».

Dans une réponse à ALM, Haikar précise que cet appel d’offres sera publié dans une semaine ou deux. Au bout de 21 jours, le cabinet l’ayant remporté sera en charge d’un audit économique et financier, audit juridique et même comptable. «C’est un gros travail qui devrait prendre six mois», précise-t-il.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *