Gestion déconcentrée de l’investissement

Le ministre de l’Intérieur, Driss Jettou a présidé, mercredi à Rabat, une réunion en présence des walis des seize régions, de plusieurs responsables des services centraux et de ses proches collaborateurs.
Celle-ci, indique un communiqué du ministère de l’Intérieur, a été consacrée à l’examen de deux points essentiels. Le premier concerne les décrets et arrêtés ministériels approuvés lors de la réunion du Conseil des ministres, tenu sous la présidence de SM le Roi, le 05 mars 2002 à Dakhla, et qui ont été publiés au bulletin officiel no 4984 du 7 mars 2002.
En vertu de ces textes, ajoute le communiqué, des prérogatives ministérielles importantes ont été déléguées aux walis des régions, en application des hautes orientations contenues dans la lettre royale adressée au premier ministre le 9 janvier 2002, relative à la gestion déconcentrée de l’investissement.
Avec la publication de ces textes, le gouvernement aura respecté le délai de quarante jours fixé dans la lettre royale.
Ces décrets et arrêtés concernent la délégation aux walis de prérogatives importantes relatives particulièrement à la gestion du domaine public et privé de l’Etat et des collectivités locales, au domaine forestier, à la classification des établissements hôteliers, aux autorisations d’investissement dans le secteur minier, aux établissements classés, à l’approbation des marchés et conventions conclus par les collectivités locales dans la limite de 10 millions de dirhams, ainsi qu’au transfert des crédits au niveau des budgets des collectivités locales.
Le second point examiné concerne les centres régionaux d’investissement (CRI) qui seront créés en application des hautes orientations royales.
Les aspects juridiques, organisationnels, financiers, administratifs et humains nécessaires ont été évoqués lors de cette réunion et seront soumis à l’appréciation de la commission interministérielle, présidée par le Premier ministre, pour statuer à leur sujet, afin que ces centres soient opérationnels dans les plus brefs délais.
Les discussions ont été axées sur le projet de structuration organisationnelle des centres précités, leurs besoins en ressources financières et humaines ainsi que sur la formation des responsables appelés à gérer ces centres.
Il a été décidé, à cet égard, d’ouvrir les centres régionaux d’investissement de manière progressive à compter du mois de juillet 2002, la création de tous les centres programmés et leurs annexes, devant avoir lieu avant la fin de l’année en cours. A cette occasion, le ministre de l’intérieur, les walis des régions et les cadres du ministère de l’Intérieur ont exprimé leur mobilisation constante pour atteindre les nobles objectifs escomptés par la création de ces centres, et leur souci de veiller à la bonne application des hautes orientations de SM Mohammed VI pour la réalisation du développement économique et social global, souhaité par le Souverain au profit de son peuple.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *