Gestion déléguée de la collecte de déchets à Casablanca : Top départ pour Averda et Derichebourg

Gestion déléguée de la collecte de déchets à Casablanca : Top départ pour Averda et Derichebourg

Averda et Derichebourg devraient investir 95% de leurs engagements les six premiers mois de ce mandat afin de mettre sur les rails les dispositions prises.

Casablanca entame un nouveau chapitre de sa gestion déléguée de la collecte de déchets et de nettoiement. Le mardi 25 juin 2019 marque le démarrage des nouveaux contrats de propreté de la métropole mettant fin, ainsi, à une période transitoire ayant connu certaines défaillances auparavant. La nouvelle page ouverte aujourd’hui mise davantage sur le résultat que sur les moyens déployés. Des obligations bien assimilées aussi bien par les deux entités choisies que par les acteurs de «la chose publique».

Un message fort a été lancé, mardi, par le wali de Casablanca Said Ahmidouch invitant l’ensemble des parties prenantes à tirer des leçons du passé. Le but étant d’assurer en bonne et due forme les dispositions de ces nouveaux contrats qui couvriront les 7 prochaines années. Abdelaziz Al Omari, président du Conseil de la commune de Casablanca, place cette nouvelle phase de gestion déléguée sous le signe du «véritable partenariat». Le maire de Casablanca s’engage dans ce sens à injecter annuellement une somme forfaitaire de 932 millions de dirhams en vue de réussir ce pari. Les entreprises partenaires sont appelées à y mettre du leur pour atteindre une collaboration fructueuse à terme. Se référant aux conventions conclues, les entités privées, en l’occurrence Averda et Derichebourg, devraient investir 95% de leurs engagements les six premiers mois de ce mandat afin de mettre sur les rails les dispositions prises.

Les contrats scellés aujourd’hui s’inscrivent dans une nouvelle ère axée particulièrement sur la transparence. Les deux entités sélectionnées après avoir remporté l’appel international à concurrence lancé durant l’été 2018 revoient dorénavant leurs modalités d’intervention. Un cahier des charges a été défini pour chaque entreprise et ce après concertation avec l’ensemble des acteurs de la sphère casablancaise sans oublier les citoyens qui ont été sollicités d’émettre leurs propres propositions de la gestion déléguée de leur ville. Cette approche participative a donné naissance à une vision qui respecte les spécificités de chaque commune et arrondissement. Les tâches seront ainsi partagées comme suit : Averda opérera au niveau de Hay Hassani, Ain Chock, Roches Noires, Hay El Mohammadi, Sidi El Bernoussi et Ain Sebaâ. Pour sa part, Derichebourg interviendra au niveau d’Anfa, Sidi Belyout, Maârif, Mers Sultan, Al Fida , Moulay Rachid et Ben M’sik.

Les deux nouveaux délégataires devraient s’aligner sur les nouvelles mesures fixées. La première mesure à retenir est l’horaire de la collecte des déchets ménagers. Elle se fera désormais entre 10h du soir et 6h du matin permettant ainsi de fluidifier le trafic durant la journée et d’offrir aux Casablancais une ville propre de bon matin. De même, l’ensemble des véhicules de nettoiement, de balayage et chariots manuels sera équipé d’une puce électronique favorisant ainsi la traçabilité des interventions en temps réel. Les données collectées seront accessibles à la fois aux délégataires et à la commune. Le nouveau cahier des charges impose par ailleurs aux personnels des deux entreprises des conditions rigoureuses de respect de l’environnement. De même, il engage les deux délégataires à implanter des corbeilles résistantes dans les lieux publics les plus fréquentés. S’ils sont respectés, tous ces engagements apporteront leurs fruits incessamment. Les Casablancais ont également un important rôle à jouer dans ce sens, notamment dans la veille sur la propreté des rues et des décharges.

Articles similaires

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *